Un maire LR parisien retarde l’ouverture d’un fast-food parce qu’il amènera "une clientèle qu’on ne veut pas"

Publié à 12h12, le 07 mars 2017 , Modifié à 12h26, le 05 juin 2017

Un maire LR parisien retarde l’ouverture d’un fast-food parce qu’il amènera "une clientèle qu’on ne veut pas"
Philippe Goujon. © AFP

QUI SONT-ILS ? QUELS SONT LEURS RÉSEAUX ? - Mais quelle est donc cette "clientèle" de fast-food dont ne veut pas le maire LR Philippe Goujon dans le 15e arrondissement de Paris ? Les lycéens ? Les gens tentant de récupérer d’une soirée peut-être trop arrosée de la veille ? Les travailleurs qui, faute de de temps le midi, sont contraints de se prendre un fast-food en guise de déjeuner ? Ou les gens simplement un peu pressés mais affamés ? 

Car l’édile parisien livre un bras de fer avec l’enseigne Burger King, qui veut ouvrir un de ses restaurants dans le 15e. Et Philippe Goujon de se justifier, rapporte Le Parisien de ce mardi 7 mars, par cette fameuse clientèle indésirable :

Les restaurants rapides amènent une clientèle qu’on ne veut pas à cet endroit.

Puis il ajoute, menaçant envers le restaurateur :

On sera sur votre dos en permanence. Si la propreté n’est pas assurée, je n’hésiterai pas à demander la fermeture administrative du fast-food.

Face à l’opposition du député-maire LR, Burger King a bataillé pour présenter un projet bien ficelé, respectueux de l’environnement tout en conservant « la façade faubourienne actuelle », précise Le Parisien.

Autre souci : la taille de l’enseigne. "Nous ne sommes pas à Las Vegas", a encore pesté Philippe Goujon.

Pour ceux qui ne connaîtraient pas la géographie parisienne, voici le 15e arrondissement :

NB : L'honnêteté nous oblige à vous dire que l'auteur de cet article habite dans le 15e arrondissement et ne crache pas sur un burger de temps en temps.

[Edit 5 juin]Finalement, face à l'hostilité de Philippe Goujon, Burger King renonce à son projet d'ouvrir un restaurant dans le 15e arrondissement. Selon Le Parisien de ce 5 juin, "c'est finalement une brasserie Au Bureau qui remplacement le pub Charlie Birdy".

Du rab sur le Lab

PlusPlus