Une arrogance due à un "manque d'expérience" et à des "lacunes" : la Première ministre polonaise rembarre Emmanuel Macron

Publié à 16h31, le 25 août 2017 , Modifié à 14h51, le 26 décembre 2017

Une arrogance due à un "manque d'expérience" et à des "lacunes" : la Première ministre polonaise rembarre Emmanuel Macron
Emmanuel Macron et la Première ministre polonaise Beata Szydlo. © Montage le Lab via AFP.

Jusqu'à présent, Emmanuel Macron était plutôt accueilli à bras ouverts par ses homologues étrangers. Beau, jeune et libéral, il avait sa place réservée aux côtés de Justin Trudeau et consorts. Le Président s'était même fait une renommée en réussissant l'épreuve de la poignée de mains face à Donald Trump. Puis, Emmanuel Macron est allé en Europe de l'Est.

Car voici ce que pense la Première ministre polonaise Beata Szydlo du Président français, des propos recueillis par site wpolityce.pl, ce vendredi 25 août :

 

Peut-être, ses déclarations arrogantes sont-elles dues à son manque d'expérience et de pratique politique, ce que j'observe avec compréhension, mais j'attends qu'il rattrape rapidement ces lacunes et qu'il soit à l'avenir plus réservé. [...] Je conseille à monsieur le président qu'il s'occupe des affaires de son pays, il réussira alors peut être à avoir les mêmes résultats économiques et le même niveau de sécurité de ses citoyens que ceux garantis par la Pologne.

 

Il faut dire que ce vendredi, Emmanuel Macron a très vivement critiqué le gouvernement polonais, jugeant que les Polonais méritaient mieux que leurs dirigeants, qui tournent selon lui le dos aux valeurs européennes et isolent leur pays. Cause de cet échange tendu : le refus de la Pologne de réviser la directive européenne sur le travail détaché.

Emmanuel Macron a alors déclaré, lors d'une conférence de presse au côté du président bulgare, Roumen Radev :

 

Le peuple polonais mérite mieux que cela et la Première ministre aura beaucoup de mal à expliquer qu'il est bon de mal payer les Polonais.

 

Pas sûr que le gouvernement très conservateur de Pologne ne change sa position malgré ces commentaires d'Emmanuel Macron. Beata Szydlo est même allé jusqu'à appeler le Président "à rester plus conciliant et à ne pas briser l'UE".

A LIRE SUR EUROPE1.FR
> Macron tire à boulets rouges sur le gouvernement polonais

Du rab sur le Lab

PlusPlus