VIDÉO – Ce moment où Arnaud Montebourg *oublie* qu'il est aussi interrogé par une journaliste femme

Publié à 09h54, le 07 décembre 2016 , Modifié à 09h54, le 07 décembre 2016

VIDÉO – Ce moment où Arnaud Montebourg *oublie* qu'il est aussi interrogé par une journaliste femme
© Captures d'écran FranceInfo:

Il y a forcément une explication : soit Arnaud Montebourg ne sait pas compter jusqu'à 4, ce qui est un peu embêtant pour un ancien ministre de l'Économie qui ambitionne de devenir président de la République ; soit il a un gros problème de vision périphérique ; soit il a tendance à oublier que les femmes aussi peuvent avoir une responsabilité.

Invité de FranceInfo:, le candidat à la primaire de la Belle Alliance Populaire est interrogé sur la campagne qui s'annonce avant de voir le candidat soutenu par le PS être désigné. Il s'embarque alors dans un débat avec Jean-Michel Aphatie et Guy Birenbaum sur la durée de la campagne, plus courte que celle de la primaire de la droite. Un délai mince qui ne permet pas, selon les journalistes, d'exposer clairement aux Français les programmes des différents candidats.

L'ancien ministre du Redressement productif n'est pas d'accord. "Il vous reste à peine 40 jours avec les Fêtes de Noël au milieu", lance Jean-Michel Aphatie. "C'est très très court", ajoute Guy Birenbaum. L'échange s'amplifie :

-          Arnaud Montebourg : Je pense que nous avons les moyens d'intéresser les Français à ce débat et de les convaincre.



-          Jean-Michel Aphatie : Et…



-          Arnaud Montebourg : Je défends… Je défends… Si vous me le permettez, vous êtes trois, je suis seul. Laissez-moi une chance.



-          Guy Birenbaum : Quatre. Quatre. Quatre.



-          Arnaud Montebourg : Quatre pardon puisque madame euh… présente... 



-          Fabienne Sintes : Oui… est là.



-          Guy Birenbaum : Elle est tout à fait là.



-          Arnaud Montebourg : Pourquoi seriez-vous d'ailleurs exceptée ?



-          Fabienne Sintes : Mais pourquoi ? [rires]



-          Arnaud Montebourg : Pas du tout.

À voir ci-dessous en vidéo :



Chaque matin à 8h30, une personnalité politique est interrogée sur le plateau de FranceInfo:. Autour de Jean-Michel Aphatie - qui donne son nom à la séquence 8h30 Aphatie - on trouve trois autres journalistes : Guy Birenbaum, Gilles Bornstein et donc Fabienne Sintes qui, en sus, anime la matinale de la radio publique. Si le débat est dirigé par Jean-Michel Aphatie, chacun des journalistes intervient durant l'interview sans qu'un quelconque grade ne soit établi entre eux.

Rien ne laisse à penser à Arnaud Montebourg que Fabienne Sintes joue un rôle moins important dans l'interview. Seulement peut-on noter qu'elle n'est pas intervenue dans l'échange à propos de la durée de la campagne pour la primaire de la Belle Alliance Populaire. Sans que rien ne lui soit suggéré dans ce sens, Arnaud Montebourg décide donc de justifier sa micro-bourde en expliquant avoir oublié de compter Fabienne Sintes alors qu'elle est à côté de lui depuis 14 minutes…


La situation est d'autant plus notable qu'elle survient deux jours après une autre sortie pour le moins étrange. Lundi 5 décembre, sur Sud Radio – Public Sénat, Arnaud Montebourg évoquait la possibilité qu'aucune femme ne soit canidate à la primaire de la Belle Alliance Populaire. "Je note qu'elles [les femmes, NDLR] ne gagnent pas toujours", avait-il déclaré avant d'ajouter manière plus générale : "Je pense que c'est mieux quand il y a une ou plusieurs femmes. Cela change d'abord l'atmosphère."

Du rab sur le Lab

PlusPlus