VIDÉO – Cette minute pendant laquelle Cécile Duflot dit du bien de Manuel Valls

Publié à 14h00, le 13 octobre 2016 , Modifié à 18h25, le 13 octobre 2016

VIDÉO – Cette minute pendant laquelle Cécile Duflot dit du bien de Manuel Valls

CHOIX CORNÉLIEN - On ne se mouillera pas pour savoir s’il existe deux gauches irréconciliables, selon les termes de Manuel Valls. Mais on peut affirmer que ce sera compliqué d’imaginer Cécile Duflot travailler à nouveau avec le Premier ministre, tant leurs antagonismes politiques sont grands.

Ce jeudi 13 octobre, dans l’émission .pol, émission du Lab en partenariat avec Linternaute.com, Le Huffington Post et le JDD (à retrouver chaque jeudi à 14h), la candidate à la primaire EELV en vue de la présidentielle a eu le choix entre dire du bien pendant une minute de Donald Trump ou dire du bien pendant une minute de Manuel Valls. Un choix cornélien pour l’ancienne ministre du Logement. "Déjà, le choix est atroce quand même", rigole Cécile Duflot qui ajoute que, "forcément", elle ne peut dire du bien, en l’occurrence, "que de Manuel Valls".

Voici donc une minute pendant laquelle Cécile Duflot rapporte une anecdote sur son ancien collègue :

 

"

Ah bah si. Je cherche parce que je veux chercher un vrai truc. On est allé tous les deux, un jour, après un incendie très grave. Et on s’est retrouvé tous les deux à parler à la famille des gens qui venaient de perdre l’intégralité d’une famille. Le père, la mère et les enfants. J’étais bouleversée, je ne savais pas quoi dire. Et il a été très humain. Il a trouvé les bons mots. Voilà. Pour moi, c’est un élément important. Ce jour-là, j’avais trouvé bien ce qu’il avait fait.

"

Mais les bons points s’arrêtent là. Cécile Duflot en profite pour rappeler aussitôt que, politiquement, ce n’est vraiment pas sa tasse de thé.

 

"

Après, politiquement, je suis en désaccord avec lui et sur le fond, sur beaucoup de points, et sur la manière de faire. Je trouve qu’en ce moment sa volonté d’affirmation permanente d’une forme d’autorité virile à base de bleu marine (policiers, gendarmes), c’est stérile pour la politique.

"

Un passage à voir en vidéo :


Retrouvez ici l'intégralité de l'émission.

#

Du rab sur le Lab

PlusPlus