VIDÉO - En 2007, François Bayrou s’élevait contre "les interventions directes auprès des rédactions"

Publié à 15h55, le 14 juin 2017 , Modifié à 16h05, le 14 juin 2017

VIDÉO - En 2007, François Bayrou s’élevait contre "les interventions directes auprès des rédactions"
Un citoyen et deux discours bien différents à dix ans d'écart. © Captures d'écran BFMTV et RTL
Image Victor Dhollande-Monnier

Victor Dhollande-Monnier

PASSION ARCHIVES - On ne sait plus très bien à qui on s’adresse quand on parle à François Bayrou ? Au ministre de la Justice ? Au maire de Pau ? Au citoyen ? Selon les informations de Mediapart publiées le vendredi 9 juin, François Bayrou aurait appelé le responsable de la cellule investigation de Radio France, pour se plaindre d'une enquête en cours de franceinfo au sujet des salariés du MoDem sur fonds de soupçons d'emplois fictifs. Il s’était justifié en assurant qu’il avait passé ce coup de fil en tant que "citoyen". Mais le *citoyen* Bayrou a visiblement changé d'avis sur cette méthode…

Ce mercredi 14 juin, Le Huff Post a exhumé une archive plutôt embarrassante pour François Bayrou. En 2007, il dénonçait sur RTL l’interventionnisme de Nicolas Sarkozy :

"

Des interventions directes sont faites auprès des rédactions, sont faites auprès des chaînes de manière que l'information se trouve verrouillée. Je n'accepterai jamais que dans mon pays on verrouille l'information.

"

Lors d’un débat organisé sur BFMTV pendant l’entre-deux-tours de la présidentielle entre François Bayrou et la candidate du PS qualifiée pour le second tour, Ségolène Royal, le président du MoDem critiquait à nouveau les pressions des responsables politiques sur la presse :

"

On a besoin de médias libres, dans un pays libre. Personne ne devrait pouvoir intervenir sur les médias, comme cela se fait tous les jours, en faisant craindre quelque chose aux journalistes […] C’est la pratique quotidienne en France. Et bien, il faut que cela cesse.

"

Retrouvez ces deux séquences ci-dessous en vidéo :

Dix ans plus tard, François Bayrou a totalement change d’avis. "Je ne vois en quoi il serait anormal de dire, en privé, son sentiment sur un certain nombre de pratiques et de méthodes [aux médias, ndlr]", explique-t-il ce mercredi 14 juin sur RTL. ¯\_(ツ)_/¯



A LIRE AUSSI SUR LE LAB

Quand "le citoyen" Bayrou appelle Radio France pour se plaindre d'une enquête sur les salariés du MoDem

Ministres ou citoyens avant tout ? La grosse différence de traitement des cas Bayrou et Ferrand par Castaner

Le ministre François Bayrou persiste à vouloir garder sa "liberté de parole" de citoyen avant tout

Édouard Philippe et François Bayrou mettent en scène leur belle entente sur fond de couac persistant

Du rab sur le Lab

PlusPlus