VIDÉO - Finalement, Claude Bartolone ne briguera pas un neuvième mandat de député

Publié à 15h26, le 22 février 2017 , Modifié à 16h11, le 22 février 2017

VIDÉO - Finalement, Claude Bartolone ne briguera pas un neuvième mandat de député

Ce mercredi, c'est la fin. La fin de la XIVe législature. La fin aussi de la carrière parlementaire de Claude Bartolone.

En ouverture de la dernière séance de questions au gouvernement, le président de l'Assemblée nationale a annoncé que, tout compte fait, il ne se présentera pas aux prochaines élections législatives et ne briguera donc pas un neuvième mandat, comme cela était pourtant prévu.

Depuis le perchoir, Claude Bartolone, après avoir remercié l'ensemble des députés de la majorité et de l'opposition, a lancé :

J'adresse mes meilleurs vœux pour la suite à celles et ceux qui ont fait le choix, tout comme moi, de ne pas se représenter. Vous mesurez l'émotion qui est la mienne puisque c'est aujourd'hui, parce que je l'ai choisi, la dernière fois que je rentre dans l'hémicycle en tant que député alors que j'y ai mis les pieds pour la première fois en 1981, à la suite de l'élection de François Mitterrand.

 

Et Claude Bartolone d'ajouter que sa "plus grande fierté" aura été de présider la chambre basse, de 2012 à 2017 donc. Le socialiste avait pourtant été investi par le PS, fin décembre, pour les élections législatives de juin prochain. Il devait concourir dans sa circonscription de Seine-Saint-Denis. Ce ne sera pas le cas, finalement.

 

[EDIT16h03]

Alain Vidalies, secrétaire d'État aux Transports, a lui aussi profité de la dernière séance de questions au gouvernement pour annoncer sa non-candidature aux élections législatives de juin. Il a dit :

Je veux terminer en adressant un salut républicain à l'ensemble des députés puisque j'ai aussi décidé, après 25 ans, de ne pas me représenter. Ce fut équilibré : 10 ans dans l'opposition, 10 ans dans la majorité, 5 ans dans le gouvernement. Dans tous les cas, je suis fier d'avoir servi la France et la République.

 

Cela valait bien une salve d'applaudissements. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus