VIDÉO - François Baroin évoque "un possible retour" pour combattre un rapprochement de LR avec le FN

Publié à 08h01, le 26 octobre 2017 , Modifié à 08h01, le 26 octobre 2017

VIDÉO - François Baroin évoque "un possible retour" pour combattre un rapprochement de LR avec le FN
François Baroin. © Capture d'écran TMC

Même s’il reconnaît qu’il a "peu de chances" d’être un jour Président, François Baroin ne ferme la porte à rien, n'exclut rien. Mais en attendant, l’ancien soutien de Nicolas Sarkozy à la primaire de la droite a pris du recul avec la politique nationale, délaissant son poste de sénateur pour se concentrer sur son mandat de maire de Troyes et la présidence de l’Association des maires de France.

"Une page s’est tournée pour moi. Je me tiens à distance de toutes les affaires partisanes. C’est un choix, j’ai envie de me réinventer", explique à Quotidien, l’émission de TMC, mercredi 25 octobre, celui qui était présent au Trocadéro quand François Fillon a décidé de maintenir sa candidature à la présidentielle - tout en pensant qu'il allait renoncer - et qui était le chef de file de LR aux législatives perdues :

J’assume ma part de responsabilité, on a perdu aux législatives, j’étais le chef de file. C’est une page qui se tourne de mon engagement partisan. Je ne suis plus sûr d’être très utile dans ce contexte.

Mais, alors que ce proche de Jacques Chirac est interrogé tantôt sur Laurent Wauquiez, ultra favori pour la présidence de LR, tantôt sur Nicolas Dupont-Aignan, qui veut rassembler les droites, du FN à la droite de LR, François Baroin évoque de lui-même la possibilité d’un retour dans la politique nationale :

J’ai été de tous les combats de la droite de ces 25 dernières années contre le Front national. Tout ce qui de près ou de loin se rapprochera sous cette forme d’une coalition avec des gens du FN, je m’y opposerai de toutes mes forces. Ça sera peut-être une des causes, éventuellement, d’un possible retour.

Sous-entendu, si Laurent Wauquiez, à qui de nombreux ténors de droite reprochent de se rapprocher dangereusement du Front national, ouvre des passerelles avec l’extrême droite, qu’il s’attende à voir François Baroin prendre le train depuis Troyes pour revenir dans le game.

Un passage à voir en vidéo ci-dessous, isolé par le Lab :

Du rab sur le Lab

PlusPlus