VIDÉO - François Hollande ironise sur le désintérêt qu'il suscite en France

Publié à 15h31, le 28 mars 2017 , Modifié à 15h34, le 28 mars 2017

VIDÉO - François Hollande ironise sur le désintérêt qu'il suscite en France
François Hollande choisissant de s'amuser de sa situation plutôt que d'en pleurer © Montage Le Lab via Élysée

LOLITUDE - Le mandat de François Hollande touche à sa fin et si le Président poursuit ses activités sur un rythme très soutenu, il faut bien reconnaître que cela se passe dans une relative indifférence : entre cette campagne présidentielle hors-norme, les affaires judiciaires de certains et le fait qu'il ne soit pas candidat, le chef de l'État n'est pas le principal sujet d'intérêt. On imagine que ça ne lui fait pas franchement plaisir. Mais comme souvent, "monsieur petites blagues" préfère l'humour pour évoquer cette situation.

En déplacement à Singapour lundi 27 mars, François Hollande a ainsi ironisé sur le désintérêt qu'il suscite en France ces derniers temps, comme l'a repéré RMC. Devant la communauté française, il a fait cette digression, petit sourire en coin et provoquant les rires de l'assistance :

 

C'est un voyage que je fais en Asie du Sud-Est, en commençant par Singapour, ensuite en me rendant en Malaisie tout à l'heure, puis enfin en Indonésie. Puis après je rentrerai, parce qu'on m'attend en France avec impatience, donc je ne voudrais manquer vraiment à aucune sollicitation, répondre à toutes les questions et éventuellement apporter des réponses.

Une blagounette à revoir ici en vidéo (à partir de 40 secondes) :



Une manière d'évoquer sa fin de règne avec un peu de légèreté, alors même que "le spectre de l'Élysée" que la presse décrit dernièrement semble avoir du mal à aborder la retraite qui l'attend. "Je suis à la fin de ma vie. Je n’ai vécu que de la politique", lâche-t-il ainsi en privé, selon des propos rapportés par L'Obs le 23 mars.

Quant à ses fameux traits d'esprit, il semblerait que François Hollande en raffole tout particulièrement en ce moment. Il les multiplie en effet à la moindre occasion, sur les costumes de François Fillon, ici sur son éventuel futur retour en politique, ou encore sur la Seine-Saint-Denis et la météo qui lui a fait bien des soucis au cours de son quinquennat.

Du rab sur le Lab

PlusPlus