VIDÉO - Hollande à propos de la mondialisation : "Parfois, le monde il est pas gentil"

Publié à 15h43, le 20 mai 2015 , Modifié à 15h57, le 20 mai 2015

VIDÉO - Hollande à propos de la mondialisation : "Parfois, le monde il est pas gentil"
François Hollande constatant qu'en effet, le monde n'est pas toujours très "gentil" © FRED TANNEAU / AFP

MAIS EUH - Mardi 19 mai à Carcassonne, François Hollande avait des airs de président-candidat. Mais il reste avant tout, au fond de lui-même, un grand sensible. Une âme douce que l'agressivité du monde extérieur peut faire souffrir au plus haut point. Car il est, vous le savez, le "président des bisous".

Alors lorsqu'il évoque la mondialisation, devant les élus de l'Aude mardi soir, François Hollande le fait avec une phrase qui colle assez peu avec la stature d'un chef d'État :

 

Il y a aussi le défi de la mondialisation, parce que le monde, il est pas facile, et parfois il est pas gentil.

Un propos que l'on retrouve dans la retranscription de ce discours sur le site de l'Élysée, mais aussi sur ces images diffusées par La Nouvelle Édition de Canal + ce mercredi :



Voilà, le monde est vilain. "Pas facile" et "pas gentil".

La suite du discours est toutefois plus classique :

 

On ne peut pas penser qu’il [le monde, ndlr] va nous laisser une place : la concurrence est rude, la compétition est féroce sur le plan économique, nous le savons, parce que des pays veulent prendre également leur place, et ils en ont bien le droit, avec leurs moyens propres. Alors, nous avons le devoir aussi de faire en sorte que la finance, j’en avais parlé, puisse être mise au service de l’économie réelle, et non qu’elle se serve de l’économie pour ses seuls profits. C’est une longue bataille, mais pour partie, nous l’avons non seulement engagée, mais sur certains points gagnée.

Du rab sur le Lab

PlusPlus