VIDÉO - Interrogé sur le harcèlement dont sont victimes les femmes, Jean-Luc Mélenchon dit avoir lui-même été harcelé

Publié à 21h59, le 30 novembre 2017 , Modifié à 11h00, le 26 décembre 2017

VIDÉO - Interrogé sur le harcèlement dont sont victimes les femmes, Jean-Luc Mélenchon dit avoir lui-même été harcelé
Jean-Luc Mélenchon. © Capture écran

Depuis l'affaire Weinstein, une multitude de femmes ont dénoncé les agressions, les harcèlements, les violences à leur égard. Le monde politique n’est pas épargné par ces révélations. Jean Lassalle (député non-inscrit et ex-candidat à la présidentielle), Thierry Marchal-Beck (ex-président du Mouvement des jeunes socialistes) et un député FN ont été accusés par une ou plusieurs femmes de harcèlement et/ou d’agressions sexuelles.

Invité de L'Émission politique, ce jeudi 30 novembre, Jean-Luc Mélenchon est interrogé par Léa Salamé sur cette "libération de la parole". La journaliste lui demande : "Est-ce qu'on vous a déjà raconté une affaire de harcèlement ?". Le député LFI commence à répondre par la négative, expliquant avoir lui-même été harcelé. Puis, après un petit malaise lorsqu'il se rend compte qu'il a ramené le sujet à lui, Jean-Luc Mélenchon réoriente son propos.

Voici donc l'échange :

- Jean-Luc Mélenchon : Non. Pas à mon souvenir. Je me souviens avoir été moi harcelé, mais, comme d'autres responsables politiques. Des gens qui estimaient que c'était une méthode pour me circonvenir.



- Journaliste : Ça veut dire quoi ?



- Jean-Luc Mélenchon : Quand vous êtes un homme public, vous attirez certains types de comportement sur vous.



- Journaliste : Vous avez attiré des femmes ?



- Jean-Luc Mélenchon : Attendez, on va pas changer de sujet. Vous m'avez posé une question…



Journaliste : Vous me répondez : "J'ai été moi-même harcelé".



- Jean-Luc Mélenchon : J'ai une idée de ce que ça peut être, mais ça n'a rien à voir avec le harcèlement dont on parle-là. Là, il s'agit de violence, d'une pression morale insoutenable, et physique. Il s'agit d'actes qui sont des viols, donc on ne parle pas de la même chose. [...] Tous les hommes sont mis en question par ça. C'est à nous de nous demander est-ce qu'on a pas participé, avec des blagues à deux balles ? Se poser les questions de savoir quelles sont les raisons pour lesquelles tout ça nous a paru normal. Ou nous n'avons pas vu, ou nous n'avons pas voulu le voir.

Un échange isolé par le Lab à voir ci-dessous :

Si Jean-Luc Mélenchon se dit victime de harcèlement, il a souvent expliqué avoir pris conscience de ce que vivent les femmes lorsque lui-même est devenu une personnalité publique, se faisant toucher sans son consentement par des gens dans la rue.

Le chef de file des Insoumis a également précisé que, le 26 octobre, lui et d'autres députés LFI ont signé une tribune dans Le Monde intitulée : "Donnons-nous les moyens d’agir contre le harcèlement sexuel".

Du rab sur le Lab

PlusPlus