VIDÉO - Le député UDI Charles de Courson s’interroge sur la déclaration de patrimoine d’Emmanuel Macron et un "prêt personnel bizarre"

Publié à 07h58, le 02 juin 2016 , Modifié à 11h15, le 02 juin 2016

VIDÉO - Le député UDI Charles de Courson s’interroge sur la déclaration de patrimoine d’Emmanuel Macron et un "prêt personnel bizarre"
Charles de Courson.

En marche vers une hypothétique candidature à l’élection présidentielle de 2017, la route d’Emmanuel Macron est semée d’embûches et de polémiques. La dernière en date : le ministre de l’Economie vient de subir une réévaluation du patrimoine immobilier de son couple qui va le forcer à payer l'Impôt sur la fortune (ISF), selon Le Canard Enchaîné et Mediapart. Complot, ont aussitôt crié ses soutiens.

Mercredi 1er juin, c’est le député UDI Charles de Courson, spécialiste des questions budgétaires, qui s’est interrogé sur la situation "délicate" d’Emmanuel Macron. Consulté par LCP, le député de la Marne s’est surtout interrogé sur un "prêt personnel" qu’il juge "bizarre", figurant dans la déclaration de patrimoine, publique, du ministre. Il dit :

"

C’est une situation délicate. Vous devez faire une déclaration de patrimoine publique. Je l’ai, je l’ai consultée après avoir lu l’article du Canard Enchaîné. Il y a plusieurs problèmes dans cette déclaration. Il y a la sous-évaluation d’un certain nombre de biens. Il y a un deuxième problème qui est le passif. Puisque dans le passif, il y a trois prêts. Dont un concerne la résidence secondaire, de son épouse au Touquet. Et puis il y a un prêt personnel entre particuliers. C’est assez bizarre un prêt de 550.000 euros sur 120 mois dans sa déclaration faite en 2007 et qui est remboursable encore 100.000 euros en 2017 et 100.000 euros en 2022. 

"

Et Charles de Courson, qui se demande par ailleurs qui a bien pu "donner les informations au Canard Enchaîné concernant sa situation fiscale et non pas patrimoniale" du ministre, de s’interroger également sur l’identité de celui qui a fait ce prêt au colocataire de Michel Sapin à Bercy :

"

Qui a fait un prêt de 550.000 euros entre particuliers avec pas de paiement d’intérêts, les intérêts étant repoussés ? C’est assez étonnant. Il faut que le ministre s’explique.

"

Pour Charles de Courson, Emmanuel Macron n’a plus le choix, "il doit jouer la transparence, expliquer son patrimoine". Et de lui conseiller de faire "une conférence de presse en expliquant point par point quel est son ISF".

A voir en vidéo, isolé par LCP :

D'après Mediapart, Emmanuel Macron estimait ne pas être redevable de l'ISF mais les vérifications fiscales déclenchées après sa nomination au gouvernement ont débouché, au terme d'un an et demi de discussions avec l'administration fiscale, sur cette régularisation.

Emmanuel Macron a réagi très rapidement après cette nouvelle polémique. "Je suis en conformité avec l'administration fiscale", a d'abord assuré le ministre de l'Economie : 

"

Je suis en conformité avec la haute-autorité pour la transparence de la vie publique. Je me suis toujours conformé à ce que ces administrations ont demandé quand j'étais un citoyen normal et, a fortiori, quand je suis devenu un responsable politique [...] Je suis pour la transparence dans la vie publique, je suis pour le contrôle régulier et intransigeant de tous les dirigeants publics, mais je ne suis pas pour la société du déballage. Je suis attaché comme tous les citoyens au secret fiscal.

"

Après cette clarification, Emmanuel Macron a également envoyé un message à "ceux qui tentent" de le "fragiliser".

Du rab sur le Lab

PlusPlus