VIDÉO - Le gros coup de blues de Martine Aubry après la présentation de ses vœux : "ça va très très mal"

Publié à 21h16, le 05 janvier 2016 , Modifié à 21h26, le 05 janvier 2016

VIDÉO - Le gros coup de blues de Martine Aubry après la présentation de ses vœux : "ça va très très mal"

Martine Aubry ne va pas très fort en cette nouvelle année 2016. La fin 2015 n'a pas été de tout repos pour la maire de Lille, obligée de voir son protégé Pierre de Saintignon retirer ses listes au soir du premier tour des régionales en Nord-Pas-de-Calais-Picardie pour faire barrage à Marine Le Pen. Forcée, aussi, d'assister à un débat sur la déchéance de nationalité qui l'irrite au plus haut point. "On ne remet pas en cause le droit du sol pour un symbole", avait-elle par exemple déclaré le 24 décembre. 

Alors lundi 4 janvier, après la présentation de ses vœux, la maire de Lille a laissé poindre, derrière un sourire de façade, un certain abattement.

Interrogée par Le Petit Journal, Martine Aubry a commencé à souhaiter à la gauche pour 2016 "d'être la gauche". Sous-entendu, arrêtez tout de suite avec votre déchéance de nationalité. Et puis ensuite, en privé, l'ancienne ministre du Travail a reconnu qu'elle allait "très très mal". Elle a ajouté, comme l'a capté Le Petit Journal ce mardi 5 janvier :

"

J'ai dit… ou je fais quelques mots positifs ou je me fais hara-kiri sur scène. J'ai hésité entre les deux.

 

"

Un instant découpé par le Lab et à voir ci-dessous :



Finalement, sur scène, Martine Aubry ne s'est pas fait hara-kiri. Elle en a néanmoins profité pour adresser un message à François Hollande, invitant à combattre les terroristes "sans relâche et avec fermeté tout en gardant les valeurs qui nous sont le bien le plus précieux". "C'est cela la France je crois", a-t-elle ajouté.

 

 

 

À LIRE AUSSI SUR EUROPE1.FR

> Martine Aubry : "On ne remet pas en cause le droit du sol pour un symbole"  

> Déchéance de nationalité : Martine Aubry rassemble les opposants PS 

Du rab sur le Lab

PlusPlus