VIDÉO - Louis Aliot traite de "cons" ceux qui voient dans la polémique sur le Vel' d'Hiv' la preuve que Marine Le Pen est bien la fille de Jean-Marie Le Pen

Publié à 06h46, le 11 avril 2017 , Modifié à 09h18, le 11 avril 2017

VIDÉO - Louis Aliot traite de "cons" ceux qui voient dans la polémique sur le Vel' d'Hiv' la preuve que Marine Le Pen est bien la fille de Jean-Marie Le Pen
Louis Aliot © RAYMOND ROIG / AFP

LANGAGE – C'est la polémique que l'on n'attendait pas forcément en cette fin de campagne présidentielle 2017 : dimanche 9 avril, au Grand Jury RTL / Le Figaro / LCI, Marine Le Pen a estimé que la France n'était "pas responsable du Vel' d'Hiv'", rafle au cours de laquelle, en 1942 à Paris, 13.000 juifs ont été arrêtés puis déportés.

Les réactions politiques se sont multipliées. La grande majorité des autres candidats à l'Élysée ont dénoncé les mots de la présidente du FN. Certains, comme Emmanuel Macron, ont même estimé que par cette déclaration, Marine Le Pen rappelait à tous qu'elle était la fille de Jean-Marie Le Pen.

Louis Aliot, ancien collaborateur de l'un et actuel compagnon de l'autre, est quelque peu énervé par ces commentaires. Interrogé par des journalistes lundi 10 avril, le vice-président du FN répond aux critiques. Voici comment il voit ceux pour qui cette sortie est la preuve que Marine Le Pen est bien la fille de son père, comme le rapporte LCI :

 

"

Ce sont des cons.

"

À voir ci-dessous en vidéo : 



Louis Aliot ne s'embarrasse d'aucune  politesse. Le n°2 du FN est colère : pour lui, cette polémique est "une instrumentalisation politique". "La vérité n’est pas celle-là. La position de Marine [Le Pen] a été celle constante depuis le Général de Gaulle sur cette question, François Mitterrand compris, et elle ne pose des problèmes qu’à ceux qui la créent", ajoute-t-il, comme le relaye LCI. Avec au passage ce message adressé aux adversaires : 

 

"

Que François Fillon balaie devant sa porte comme les socialistes avec François Mitterrand et René Bousquet et après peut-être, ils pourront nous donner des leçons.

 

"

Une "instrumentalisation politique" ? Ou peut-être une "faute politique", pour reprendre les mots de Marine Le Pen à l'adresse de Jean-Marie Le Pen à l'époque de la polémique sur "la fournée". "Elle a fait une énorme gaffe", s'étonne dans Le Parisien ce mardi le chercheur spécialiste de l'extrême droite Sylvain Crépon. Pour lui, "elle risque d'avoir du mal à élargir son électorat après de telles déclarations".

Du rab sur le Lab

PlusPlus