VIDÉO – Pendant ce temps, Richard Ferrand fait la leçon aux journalistes

Publié à 01h50, le 12 juin 2017 , Modifié à 01h50, le 12 juin 2017

VIDÉO – Pendant ce temps, Richard Ferrand fait la leçon aux journalistes
Richard Ferrand © AFP

Richard Ferrand est un tout petit peu tendu. Le ministre de la Cohésion des territoires est pourtant arrivé en tête au premier tour des législatives dans la 6e circonscription du Finistère, dimanche 11 juin. Mais ce n'est pas le résultat de cette élection qui turlupine le membre du gouvernement. C'est juste qu'il est soupçonné de favoritisme depuis des révélations du Canard enchaîné sur une opération immobilière impliquant sa compagne. Alors forcément, quand il voit des journalistes, il a tendance à s'énerver un chouïa.

Exemple ce dimanche. Après l'annonce de son score plus que favorable de 33,9%, Richard Ferrand a décidé s'en prendre à plusieurs reporters. Comme ça. En passant. Gratuitement. Et parce que pourquoi pas ?

Richard Ferrand, en se dirigeant vers son véhicule, a donc déclaré ceci aux journalistes qui l'interrogeaient :

"

Je vous ai parlé un peu tard parce que je voulais, moi, vérifier les informations avant de vous parler. Vous savez c'est un vieux tic. Ce serait bien que vous en preniez de la graine.

 

"

Un instant capté par BFMTV à voir ci-dessous en vidéo :

Mais à quoi Richard Ferrand pouvait-il donc bien faire allusion en faisant de tels reproches aux journalistes ? Il ne l'a pas dit pas mais comme il est au cœur d'une affaire judiciaire dont l'origine se trouve dans la publication d'un article de presse, on peut raisonnablement que le problème vient de là... 

Le ministre de la Cohésion des territoires n'est pas le seul membre du gouvernement à s'en prendre aux médias, directement ou indirectement.

Mardi 6 juin, son collègue François Bayrou, ministre de la Justice de son état mais citoyen avant tout, a téléphoné au directeur de la cellule investigation de Radio France pour se plaindre d'une enquête sur le MoDem. Vendredi 9 juin, la ministre du Travail a décidé de porter plainte contre X après la publication de documents dans Libération concernant la la future réforme du Code du travail.

Du rab sur le Lab

PlusPlus