VIDÉO - Pour la rentrée politique de Nicolas Dupont-Aignan, Debout la France refoule les "propagandistes" de Quotidien

Publié à 15h24, le 17 septembre 2017 , Modifié à 16h23, le 26 décembre 2017

VIDÉO - Pour la rentrée politique de Nicolas Dupont-Aignan, Debout la France refoule les "propagandistes" de Quotidien
Nicolas Dupont-Aignan. © THOMAS SAMSON / AFP

Que s'est-il passé entre mars dernier et ce dimanche 17 septembre ? Nicolas Dupont-Aignan s'est allié (sans y croire, dira-t-il bien après) à Marine Le Pen pour la présidentielle, avec la réussite que l'on connaît. Et ça laisse des traces. En mars, NDA faisait applaudir les journalistes, histoire de se démarquer de ses adversaires de droite et d'extrême droite. En septembre, NDA fait refouler les "propagandistes" de l'émission Quotidien de son meeting de rentrée, au Cirque d'hiver à Paris.

Le speaker a même demandé à la salle : "On va nous dire la liberté de la presse… On va faire un vote. Est-ce que vous voulez qu'on fasse rentrer les journalistes ?", ce à quoi les sympathisants répondent en cœur : "Non". Super l'ambi. On se serait cru à un meeting de François Fillon ou de Marine Le Pen.

Une information visiblement confirmée par le journaliste de Quotidien Azzedine Ahmed-Chaouch.

La séquence a été captée par franceinfo. Elle est à voir ci-dessous :


VIDEO. Les partisans de Nicolas Dupont-Aignan applaudissent le refoulement des journalistes de "Quotidien"

Régulièrement, et d'autant plus pendant la période électorale du printemps dernier, les journalistes ont été hués et/ou refoulés des meetings politiques, parmi lesquels ceux de Quotidien ont particulièrement été visés.

Une rentrée politique sous le signe de l'amour et du respect, donc, pour un Nicolas Dupont-Aignan qui entend relancer sa vieille idée d'union des droites. Pour *incarner* cette union, Julien Rochedy, ancien leader du FNJ et Jean-Frédéric Poisson, ancien candidat à la primaire de la droite, étaient présents. Nicolas Dupont-Aignan a réitéré sa main tendue en direction de Laurent Wauquiez et d’un "Front national rénové", afin de mettre en place un "programme commun".

Du rab sur le Lab

PlusPlus