VIDÉO – Pour Pompili, Castaner peut cumuler gouvernement et direction de LREM "s’il est capable de faire des journées de 48h"

Publié à 10h44, le 17 novembre 2017 , Modifié à 10h44, le 17 novembre 2017

VIDÉO – Pour Pompili, Castaner peut cumuler gouvernement et direction de LREM "s’il est capable de faire des journées de 48h"
Barbara Pompili © Capture d'écran franceinfo.

Non seulement *l’élection*, ou plutôt la désignation, de Christophe Castaner passe mal, aussi bien au sein de La République en marche que dans l’opinion, mais son possible cumul entre la direction du parti et le secrétariat d’Etat aux relations avec le Parlement aussi pose problème.

Ce cumul, critiqué par les oppositions de droite comme de gauche à Emmanuel Macron, est aussi mal vu au sein de la macronie. Ainsi, Barbara Pompili, députée LREM de la Somme, verrait d’un mauvais œil cette double-casquette. Invitée de franceinfo ce vendredi 17 novembre, veille du conseil national de LREM, la présidente de la commission du Développement durable de l’Assemblée nationale pense qu’être le chef du parti majoritaire est un boulot à plein temps

Je suis une grande défenseuse du mandat unique. Mais Christophe Castaner a à prendre des décisions claires. Le parti a besoin qu’on prenne le temps de le structurer. Il a besoin de quelqu’un qui s’en occupe à plein temps.

Mais, en cas de décision contraire, elle ménage mollement le porte-parole du gouvernement, estimant qu’il pourrait remplir sa tâche "s’il se sent capable de faire des journées de 48 heures". On a connu soutien plus appuyé. Mais elle semble ne pas y croire :

Si Christophe se dit capable de faire ça plus le travail au gouvernement. Je fais confiance à Christophe Castaner pour qu’il prenne les bonnes décisions dans le sens de l’intérêt général. S’il se sent capable de faire des journées de 48 heures, tant mieux. Franchement, je crois qu’il serait très fort. 

A voir en vidéo ci-dessous, isolée par le Lab :

Quant aux critiques sur le manque de démocratie interne à LREM et le caractère autocratique du parti d’Emmanuel Macron, Barbara Pompili consent qu’il "faut structurer ce mouvement qui ne fonctionne pas, qui fonctionne mal". Mais elle soutient le choix présidentiel – même s’il nie avoir décidé tout seul de l’identité du futur patron – de Christophe Castaner. "Pour ça, qu’Emmanuel Macron dise qu’il a besoin d’un homme de confiance et d’expérience, pourquoi pas. Il s’avère qu’il n’y a pas eu d’autres candidats", évacue l’ancienne ministre de François Hollande passée d’EELV à LREM.

A l’AFP, Richard Ferrand macroniste de la première heure et patron du groupe parlementaire à l’Assemblée, a soutenu le choix de l’ancien député PS pour diriger LREM. Tout en restant au gouvernement ? "Je fais une confiance absolue à Christophe Castaner, au président de la République et au Premier ministre pour trouver la meilleure solution possible", a-t-il expliqué ajoutant que, "quelle que soit la solution, ce sera la bonne" et il la soutiendra.

Du rab sur le Lab

PlusPlus