VIDÉOS - Colonisation, Manif Pour Tous : Macron ironise sur "les névroses françaises" devant son équipe à cran

Publié à 06h35, le 09 mai 2017 , Modifié à 06h45, le 09 mai 2017

VIDÉOS - Colonisation, Manif Pour Tous : Macron ironise sur "les névroses françaises" devant son équipe à cran
Emmanuel Macron et son équipe ne vivant pas vraiment de la même manière les événements les plus tendus de sa campagne © Montage Le Lab via TF1

DÉTENDU DE LA SHITSTORM - Depuis qu'il est devenu ministre, Emmanuel Macron a provoqué un nombre invraisemblable de polémiques. "Illettrées" de Gad, "costard", tabagisme et alcoolisme dans le Nord... mais aussi anti-mariage pour tous "humiliés" par François Hollande et "crimes contre l'humanité" de la colonisation en Algérie. En plein cœur de la campagne présidentielle, ces deux derniers propos tenus en l'espace de deux jours avaient offert au candidat d'En Marche ! une séquence potentiellement dévastatrice. On découvre aujourd'hui comment cette situation a été vécue en interne et gérée par son équipe.

Dans le documentaire Les coulisses d'une victoire, diffusé sur TF1 lundi 8 mai, au lendemain de la victoire d'Emmanuel Macron au second tour de la présidentielle, on voit ainsi d'abord le chef de la communication du candidat (Sylvain Fort) et sa responsable presse (Sibeth Ndiaye) passer des coups de fil plus que houleux témoignant d'un haut niveau de tension :



Puis Macron, tout en se faisant maquiller pour une interview, est briefé par ses conseillers sur la double polémique qui n'en finit pas, au cours d'une réunion à laquelle participe l'ancienne journaliste Laurence Haïm, devenue sa porte-parole sur les questions internationales. Et alors que ses plus proches collaborateurs sont visiblement émoussés par ce tourbillon, le candidat est lui totalement détendu, zen et s'amuserait presque du déchaînement passionnel qu'il vient de provoquer :

- Laurence Haïm : Je pense que c'est générationnel. En tout cas, il y a un problème sur l'expression 'crime contre l'humanité' qui pour beaucoup de gens, dans la communauté juive, ne peut être défini que par rapport à la Shoah.



- Sylvain Fort : Tu ne prends plus la parole pendant huit jours parce que là, on en a marre.



- Emmanuel Macron : Parce que j'ai fait quoi ?



- Ismaël Emelien : C'est la première fois qu'on est en TT [Trendinc Topic sur Twitter, ndlr] sur deux sujets complètement différents.



- Emmanuel Macron : Et pourquoi La Manif Pour Tous, c'est en train de monter ?



- Ismaël Emelien : Parce que tu as dit qu'ils avaient été humiliés.



- Emmanuel Macron : Et ce n'est pas bien de dire ça ?



- Sylvain Fort : Elle est top l'interview, mais il y a un moment où tu as effectivement dit 'j'assume de parler avec Philippe de Villiers, j'assume de parler avec Éric Zemmour' et 'les partisans de la Manif pour tous, on les a humiliés, il faut partager des désaccords et non pas humilier'.



- Emmanuel Macron : Mais j'assume totalement ça.



- Sylvain Fort : Oui mais ça devient 'il défend la Manif pour tous' [dans la presse].



- Emmanuel Macron : Ha ha ha, les névroses françaises ! C'est fascinant. Ça dit énormément de ce qu'est la société. Enfin j'ai toujours été clair sur le sujet. Je ne vois pas pourquoi on fait des polémiques. 



- Ismaël Emelien : Parce que tu sais, ils n'ont pas cette mémoire-là. Tu sais, on a toujours le sentiment parce que puisqu'on l'a dit une fois, ça a marqué. Mais c'est faux.



- Emmanuel Macron : Force est de constater que les gens sont à cran.

À peu près tout le monde était effectivement "à cran", oui, sauf lui donc. Une séquence un brin hallucinante à revoir dans cette vidéo :



#



À LIRE SUR LE LAB

VIDÉO – L'avoinée de Macron à son équipe pendant la visite de Whirlpool : "si vous écoutez la sécurité, vous finissez comme Hollande"

VIDÉO – L'émotion d'Emmanuel Macron évoquant devant ses troupes la mémoire de la députée Corinne Erhel

Du rab sur le Lab

PlusPlus