Vous serez ravis d'apprendre qu'Ismaël Emelien est l'homme le plus "disruptif" de la macronie

Publié à 14h06, le 19 janvier 2018 , Modifié à 14h08, le 19 janvier 2018

Vous serez ravis d'apprendre qu'Ismaël Emelien est l'homme le plus "disruptif" de la macronie
Ismaël Emelien, aka DisruptionMan © CHARLY TRIBALLEAU / AFP

LE PLUS DISRUPTIF D'ENTRE NOUS - Le "nouveau monde" est "disruptif", c'est entendu. Mais qui, au sein de La République en marche et plus précisément du cercle restreint du pouvoir, incarne le plus l'état d'esprit de rupture, de transformation et d'innovation induit par ce terme venu du monde de l'entreprise (en particulier des start-up) et aujourd'hui totalement galvaudé ? À dire vrai, le sujet ne passionne pas forcément les foules, mais puisqu'on a la réponse, on vous la donne : il s'agirait d'Ismaël Emelien, inconnu du grand public bien que conseiller spécial d'Emmanuel Macron depuis son passage au ministère de l'Économie et pièce essentielle du dispositif décisionnel mis en place par le chef de l'État.

Dans son édition en kiosque jeudi 18 janvier, Le Point consacre un portrait à ce trentenaire au coeur de la macronie et intime du chef de l'État. Et voici ce qu'en dit Alexis Kohler, secrétaire général de l'Élysée et autre proche d'Emmanuel Macron (et donc plutôt bien placé pour savoir ce genre de choses) :

[Il est] celui qui pousse le plus loin le curseur du disruptif.

Un commentaire illustrant la capacité du jeune conseiller à formuler de nouvelles idées et à orchestrer les réformes du quinquennat. Au mois d'août dernier, Le Monde décrivait par le menu la concentration du pouvoir dans les mains d'Emmanuel Macron, Alexis Kohler et Ismaël Emelien et présentait les trois hommes comme "le trio qui dirige la France". Rien que ça.

Vous savez maintenant que dans ce *saint des saints* de LA NATION FRANÇAISE, c'est le dernier qui casse le plus les codes. Bon, voilà, vous en faites ce que vous voulez. Et comme de notre côté, on n'a pas grand chose d'autre à en dire, on pose ça là

[BONUS TRACK]

Au passage, on apprend tout de même dans Le Point qu'Ismaël Emelien a des façons bien à lui de se changer les idées :

#

Du rab sur le Lab

PlusPlus