Wauquiez constate que Fillon n’a "pas tenu sa parole" en ne le nommant pas patron de LR

Publié à 16h48, le 02 avril 2017 , Modifié à 16h48, le 02 avril 2017

Wauquiez constate que Fillon n’a "pas tenu sa parole" en ne le nommant pas patron de LR
Laurent Wauquiez voyant s'évanouir devant ses yeux la possibilité de redevenir patron de LR. © PHILIPPE DESMAZES / AFP

Les revirements de François Fillon ne se limitent plus au programme ni aux engagements moraux, comme celui de retirer sa candidature en cas de mise en examen. Ils atteignent désormais la tambouille interne à son parti, Les Républicains.

Cela n’a pas échappé à Laurent Wauquiez. L’élu sarkozyste constate, dans une interview au JDD ce dimanche 2 avril, que le poste que François Fillon lui avait promis ne lui a finalement pas été réattribué :

 

"

Il est vrai que François Fillon avait indiqué il y a quelques semaines qu’il souhaitait que j’apporte un nouvel élan à la tête de notre parti dans cette campagne. Cette parole n’a pas été tenue.

"

 

Président par intérim de LR entre la déclaration de candidature de Nicolas Sarkozy et la victoire de François Fillon à la primaire, Laurent Wauquiez avait été rétrogradé fin novembre au rang de premier vice-président, hiérarchiquement derrière le secrétaire général Bernard Accoyer.

Fort marri de s’être vu promettre de nouveau la tête de LR sans concrétisation, le patron de la région Auvergne-Rhône-Alpes balance donc tout simplement que son champion n’a pas "tenu" sa "parole". Si ce reproche a parfois valu lâchage (voir ici ou ), Laurent Wauquiez continuera de faire campagne pour François Fillon malgré les affaires, et ce pour "tourner la page des cinq ans de hollandisme" :

 

"

Vous pensiez que, comme je n’ai pas eu ce qui avait été promis, je me mettrais en retrait ? Vous [Anna Cabana, son intervieweuse] allez être déçue !

"

 

Que ce soit par loyauté ou par opportunisme, Laurent Wauquiez restera donc aux côtés de François Fillon. Tout en continuant d’émettre publiquement des réserves sur la stratégie de communication de son champion. "Ce qui nous fera gagner, ce n’est pas la thèse du complot", balance-t-il encore dans cette même interview.

Du rab sur le Lab

PlusPlus