Yannick Jadot attaque François Fillon sur son activité de consultant qui lui permet de quadrupler "son indemnité parlementaire"

Publié à 16h09, le 10 décembre 2016 , Modifié à 16h09, le 10 décembre 2016

Yannick Jadot attaque François Fillon sur son activité de consultant qui lui permet de quadrupler "son indemnité parlementaire"
François Fillon et Yannick Jadot © Montage via AFP

Yannick Jadot est plutôt tranquille. Contrairement à certains, il a déjà passé l'étape de la primaire de son camp et peut donc se tourner vers l'élection présidentielle. Le candidat écolo se plaît donc à critiquer ses autres adversaires, et notamment François Fillon, désigné par la droite fin novembre. Et il n'hésite pas à l'attaquer violemment.

Samedi 10 décembre, lors du conseil fédéral d'Europe Écologie – Les Verts,  le candidat écolo à la présidentielle a dit :

"

Qui imagine le Général de Gaulle se présenter à la présidentielle avec un revenu mystérieux qui quadruple son indemnité parlementaire ?

 

"

Vous aurez noté la référence à François Fillon lui-même qui, en août dernier, avait ciblé Nicolas Sarkozy lors d'un meeting à Sablé-sur-Sarthe : "Qui imagine le général de Gaulle mis en examen ?"

Yannick Jadot use donc de la même terminologie pour attaquer l'ancien Premier ministre sur, vraisemblablement, son activité de conseil, très lucrative et très discrète. Juste avant d'être élu, en 2012, député de Paris (une ville dont il aime à fustiger les habitants bobos mais c'est un autre sujet…), François Fillon avait déposé les statuts de sa société de conseil, 2F Conseil. Il était temps : un parlementaire ne peut pas travailler en tant que consultant, sauf si cette activité était exercée avant son élection.

Selon Le Canard enchaîné, fin novembre, l'entreprise de François Fillon a réalisé plus d'un million d'euros de chiffre d'affaires entre 2012 et 2015. Voilà qui a dû ravir l'unique salarié de la boîte, un certain… François Fillon, qui a donc pu se verser un salaire de 17.600 euros par mois. Une jolie somme à laquelle s'ajoute le traitement de député reçu chaque mois : 5.357 euros.

Ce beau pactole permettra sûrement à l'ancien Premier ministre de combattre le système.

C'est donc sur ce terrain, entre autre, que Yannick Jadot à décider d'attaquer François Fillon. Il y a fort à parier que d'autres adversaires de l'ancien Premier ministre en feront autant. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus