Attentat à Charlie Hebdo : le porte-parole du PS veut voir François Hollande en tête de la manifestation

Publié à 12h21, le 08 janvier 2015 , Modifié à 12h59, le 08 janvier 2015

Attentat à Charlie Hebdo : le porte-parole du PS veut voir François Hollande en tête de la manifestation
Olivier Faure © Capture d'écran "Les Échos"
Image Sylvain Chazot


SYMBOLE – Un grand rassemblement doit être organisé dimanche 11 janvier à Paris. Cette "marche républicaine" a été initiée jeudi 8 janvier par le Parti socialiste, le Parti communiste, Europe Écologie-Les Verts, le Mouvement républicain et citoyen et le Parti radical de Gauche. Plusieurs politiques ont déjà annoncé qu'ils prendraient part au cortège. Ce jeudi, le président de l'UMP Nicolas Sarkozy a déclaré depuis la cour de l'Élysée que "si les conditions sont réunies", son camp appellera à participer à ce rassemblement.

On ignore encore si François Hollande fera partie des manifestants. Le porte-parole du PS Olivier Faure le souhaite. Invité des Échos ce jeudi 8 janvier, le député PS veut voir dans le cortège "un certain nombre de personnalités qui incarnent ce qu'est la France aujourd'hui". Il ajoute :

Moi ce que j'aimerais – alors je ne sais pas si les conditions de sécurité seront réunies – mais j'aimerais aussi que le chef de l'État puisse se joindre à nous et puisse, comme François Mitterrand l'avait fait il y a plus d'une vingtaine d'années pour l'affaire dite de Carpentras, la profanation d'un cimetière [voir photo ci-dessous], j'aimerais effectivement que, dans le cadre de cette émotion collective, celui qui incarne la France, à la fois dans notre pays mais aussi à l'étranger, puisse se joindre ne serait-ce que quelques minutes à cette manifestation pour dire que nous sommes tous Charlie, nous sommes tous Français.

François Miterrand le 14 mai 1990 lors de la manifestation après la profanation du cimetière de Carpentras © PATRICK HERTZOG / AFP

Et quand la journaliste lui demande s'il souhaite voir François Hollande prendre la tête du cortège, Olivier Faure répond simplement : "j'aimerais".

Et le porte-parole du PS de livrer un discours d'unité. "On ne brise pas la France comme cela. On a voulu nous mettre à genoux. Nous devons montrer au contraire que nous sommes debout et que ce geste, au lieu de nous plier, il nous a redressé", déclare-t-il. 

À lire aussi sur le Lab >> Attentat à Charlie Hebdo : le jour d'après

[BONUS TRACK] Invité également du Talk Orange Le Figaro jeudi 8 janvier, Olivier Faure a évoqué le cas du Front national. Faut-il convier le parti de Marine Le Pen à la manifestation du 11 janvier ? "Tous ceux qui souhaitent manifester dimanche leur solidarité avec Charlie Hebdo et leur réprobation face au fondamentalisme devraient pouvoir être présents physiquement", a répondu le porte-parole du PS, estimant qu'il fallait n'"exclure personne". 

Interrogé sur la question sur France 2, la présidente du Front national a dit qu'elle attendait que Manuel Valls l'appelle.  

Du rab sur le Lab

PlusPlus