Bruno Le Roux ne croit pas à l'hypothèse d'un renversement du gouvernement faute de majorité

Publié à 07h10, le 15 septembre 2014 , Modifié à 07h10, le 15 septembre 2014

Bruno Le Roux ne croit pas à l'hypothèse d'un renversement du gouvernement faute de majorité
© Maxppp

Les socialistes aiment se faire peur, et ça commence à agacer Bruno Le Roux, président du groupe PS à l'Assemblée nationale. Ce dernier réclame, ce lundi dans le Figaro, la fin du débat sur une éventuelle dissolution, et apaiser les craintes sur une victoire du "non" lors du futur vote de confiance.

Bruno Le Roux commence par rassurer ses petits collègues: Manuel Valls obtiendra bien la confiance des députés mardi 16 septembre.

Institutionnellement, le gouvernement obtiendra la confiance. Je souhaite que le gouvernement et la majorité puissent sortir renforcés de ce vote. L'hypothèque autour d'un gouvernement qui tomberait un jour par défaut de majorité n'existe pas.

Bruno Le Roux fait ensuite part de son agacement face aux demandes de dissolution de l'Assemblée nationale par le président de la République :

 

Le débat sur la dissolution est un faux débat, il doit cesser. Il faut que, mardi soir, on arrête de spéculer sur une majorité qui ne serait pas capable de gouverner.

Du rab sur le Lab

PlusPlus