Européennes: Olivier Besancenot s'invite dans les négociations entre Jean-Luc Mélenchon et Pierre Laurent

Publié à 16h20, le 07 avril 2014 , Modifié à 18h03, le 07 avril 2014

Européennes: Olivier Besancenot s'invite dans les négociations entre Jean-Luc Mélenchon et Pierre Laurent
Pierre Laurent, Olivier Besancenot et Jean-Luc Mélenchon (Maxppp)

C'est l'invité de dernière minute. Mais il s'est invité tout seul. Olivier Besancenot a proposé ce 7 avril l'union de son parti, le Nouveau Parti Anticapitaliste, et du Front de gauche en vue des élections pour le Parlement de Strasbourg. Comme le révèle Le Huffington Post, l'ancien candidat à la présidentielle fait en effet une offre à ses partenaires potentiels. La tête de proue médiatique du NPA propose la constitution de "listes unitaires" en vue des élections européennes :

"

Lors de cette échéance, le NPA souhaiterait la constitution de listes unitaires avec toutes les forces politiques qui entendent se situer en opposition au gouvernement, à la droite et à l’extrême droite et rejettent toute forme de nationalisme ou de souverainisme.

"

Olivier Besancenot justifie son offre par "la gravité" de la situation, alors que Manuel Valls vient d'être nommé Premier ministre :

"

Nous sommes disponibles à discuter des possibilités d'avancer ensemble. Le temps nous est compté, nous le savons, mais la gravité de la situation pour les travailleurs et les classes populaires exigent peut-être de nous que nous soyons en mesure de prendre ensemble des initiatives comme nous avons, pour la plupart d'entre nous, réussi à le faire pour la manifestation du 12 avril.

"

Les trois leaders de la gauche de la gauche défileront en effet ensemble le 12 avril prochain lors d'une "marche contre l'austérité". Chez Jean-Luc Mélenchon, cette offre est accueillie avec *beaucoup* de bienveillance. Interrogé par le Huffington Post, le secrétaire national du PG Alexis Corbière répond avec "le sourire" :

"

Ça fait cinq ans qu'on leur propose. C'est une belle nouvelle et cet appel doit être valorisé. Il faut engager les discussions.

"

Contacté par le Lab, le Parti communiste n'a pour l'instant pas répondu à l'offre. Mais on s'étonne surtout que la lettre de collaboration ait été rendue publique dans les médias par le NPA avant même qu'elle soit reçue place du Colonel Fabien.Pour quelle raison le Parti de gauche montre un tel enthousiasme ? Pas par simple humanisme, selon un proche de Pierre Laurent :

"

Ça leur fait une sortie de secours si jamais ça ne marche pas avec le Front de gauche... 

"

Il faut avouer que, pour l'heure, les négociations au sein du Front de gauche sont au point mort. Mais on promet tout de même chez Pierre Laurent qu'elles aboutiront le 8 avril. Sans préciser si c'est plutôt bien, ou plutôt mal parti. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus