Européennes : le retour des "frondeurs" du PS qui demandent un "changement de politique" à François Hollande

Publié à 07h40, le 26 mai 2014 , Modifié à 07h40, le 26 mai 2014

Européennes : le retour des "frondeurs" du PS qui demandent un "changement de politique" à François Hollande
© Maxppp.

Les revoilà. L’espace de quelques jours, ils s’étaient faits discrets et l’avaient légèrement mis en sourdine. A peine les résultats des européennes tombés, dimanche 25 mai, et la claque pour le PS, que ces élus se sont de nouveau manifestés pour demander à François Hollande un "changement de politique".

En première ligne de la fronde, le député PS Laurent Baumel. Dans Le Parisien de ce lundi 26 mai, il estime que "le social-libéralisme de Hollande conduit à la catastrophe" :

"

Imposons-lui vite une autre politique !

"

Même type de requête de la part de l’aubryste Jean-Marc Germain, également l’un des leaders de la fronde qui se bat contre une politique qu’il juge "d’austérité" :

"

Il ne suffit pas de prendre un Premier ministre populaire. Il faut un changement de politique.

"

En off, un proche de François Hollande reconnaît que le président va devoir "bouger" pour reprendre l’initiative. "Bouger, bouger absolument", dit-il.

Proche de François Hollande, mais aussi proche des idées de la frange gauche du PS, Julien Dray, qui estime que les résultats de ce scrutin européen mettent la gauche "au bord d’un KO historique", assure que le chef de l’Etat doit prendre "en considération ce qui se passe" :

"

Il ne peut pas se rétracter sur un bloc politique de plus en plus étroit.

"

Anticipant cette résurgence médiatique de la fronde, une vingtaine de députés socialistes sont passés de leur côté à l’offensive pour défendre les réformes du gouvernement Valls.

Du rab sur le Lab

PlusPlus