Jean-Frédéric Poisson invite les parents ayant recours à la GPA à quitter la France s'ils souhaitent faire reconnaître leur enfant

Publié à 16h36, le 07 octobre 2014 , Modifié à 17h03, le 07 octobre 2014

Jean-Frédéric Poisson invite les parents ayant recours à la GPA à quitter la France s'ils souhaitent faire reconnaître leur enfant
Jean-Frédéric Poisson. © Francois Lafite/Wostok Press/Maxppp France
Image Thibaut Pezerat


On ne pourra pas lui reprocher de ne pas avoir de la suite dans les idées. Jean-Frédéric Poisson, président du Parti Chrétien Démocrate (et successeur de Christine Boutin à ce poste), développe des arguments radicaux, pour ne pas dire jusqu'au-boutistes, lorsqu'on l'interroge sur le cas des parents français ayant pratiqué une GPA à l'étranger et souhaitant faire reconnaître la filiation par la justice.

Selon Jean-Frédéric Poisson, interrogé sur LCI le 6 octobre, la seule solution pour ces familles est, tout simplement, de "s'établir à l'étranger". Voilà ce que Jean-Frédéric Poisson déclare sur la chaîne d'info :

Il faut maintenant l'interdiction stricte de cette pratique sur le territoire national, et en interdire également toutes les conséquences.
Ça veut dire que les parents de cet enfant, qui sont allés à l'étranger, qui ont recouru à une mère porteuse, et qui dans la plupart des cas l'ont payée, c'est à dire qui ont instrumentalisé le corps d'une autre personne pour atteindre leurs objectifs. Et bien ils doivent tirer les conséquences de leur responsabilité. C'est à dire qu'ils doivent s'établir à l'étranger s'ils le souhaitent, là où c'est permis.

Voilà les parents rhabillés pour l'hiver, quid des enfants ? Même raisonnement de la part de Jean-Frédéric Poisson :

En France c'est interdit, il faut que les conséquences soient également interdites, il n'y a pas d'autre solution. Pour les enfants c'est pareil. Dans mon esprit les parents sont responsables des enfants.

Plusieurs élus à droite appellent néanmoins au calme sur ce sujet. Ainsi, Benoist Apparu aimerait rappeler que la question de la PMA et de la GPA n'est pas une question directement liée à celle du Mariage pour tous, car elle concerne également des couples hétérosexuels.

Du rab sur le Lab

PlusPlus