Gilbert Collard va porter plainte contre le député PS Christophe Castaner qui l'a accusé d'avoir boycotté la Marseillaise à l'Assemblée

Publié à 17h20, le 14 janvier 2015 , Modifié à 06h51, le 15 janvier 2015

Gilbert Collard va porter plainte contre le député PS Christophe Castaner qui l'a accusé d'avoir boycotté la Marseillaise à l'Assemblée
Marion Maréchal - Le Pen et Gilbert Collard en octobre 2014 © STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Image Sylvain Chazot


Après l'hommage unanime de l'Assemblée, la polémique. Dans la nuit du mardi 13 au mercredi 14 janvier, le député PS des Alpes-de-Haute-Provence Christophe Castaner a publié deux messages dans lesquels il accuse les députés FN et RBM Marion Maréchal – Le Pen et Gilbert Collard d'avoir boycotté la minute de silence observée et la Marseillaise chantée dans l'hémicycle.

Photo à l'appui, le parlementaire accuse, armé d'un hashtag sans équivoque : #Jesuisassis



Sauf que. Sauf que la photo est fausse. Ou en tous les cas sortie de son contexte. Sur l'image, Gilbert Collard et Marion Maréchal – Le Pen sont bien assis. Mais cette photo n'a pas été prise durant la minute de silence mais durant le discours de Manuel Valls, comme l'ont relevé le Huffington Post et le Monde.

La preuve :

 



Cette accusation de la part du député socialiste n'a pas manqué d'irriter les intéressés.

Contacté par le Lab, Gilbert Collard confirme qu'il va porter plainte pour diffamation et diffusion de fausses nouvelles contre Christophe Castaner. Il dit :

Une capture d'écran a été faite par huissier et une plainte va suivre.

Cette déclaration s'inscrit dans la droite lignée des messages postés par le député du Gard mercredi 14 janvier et dans lequel il promettait : "ça va castagner"



Gilbert Collard a d'ailleurs précisé qu'il ne s'était pas levé durant le discours de Manuel Valls, expliquant qu'il ne se lève pas "pour un ministre qui se fait applaudir par sa claque et sa clique".

De son côté, Marion Maréchal – Le Pen, présente lors des questions au gouvernement ce mercredi 14 janvier, a voulu s'expliquer de visu avec Christophe Castaner, sans succès.

La députée du Vaucluse doit elle-aussi s'exprimer sur le sujet mercredi 14 janvier, vraisemblablement via un communiqué. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus