"Je ne connais pas ce jeune homme", le réflexe de certains UMP interrogés sur le cas de Stéphane Tiki

Publié à 09h33, le 11 février 2015 , Modifié à 15h05, le 12 février 2015

"Je ne connais pas ce jeune homme", le réflexe de certains UMP interrogés sur le cas de Stéphane Tiki
Compte Facebook de Stéphane Tiki

JE NE CONNAIS PAS CET HOMME - C'est un réflexe quasi-pavlovien chez les politiques lorsqu'un problème concerne leur parti : prendre le plus de distance possible avec le sujet. On l'a vu par exemple lors de l'affaire Bygmalion, boîte de com' œuvrant pour l'UMP qu'apparemment personne ne connaissait. Rebelote avec Stéphane Tiki, éphémère président des Jeunes Pop', originaire du Cameroun et, selon les révélations du Canard enchaîné, sans-papier.

Interrogés sur cette situation, nombre d'invités UMP des matinales commencent donc par préciser qu'ils ne "connaissent" pas le désormais ex-président des jeunes du parti (il s'est mis en congé après l'article du Canard). C'est le cas de François Fillon sur Europe 1. Alors qu'on lui demande ce que lui "inspire" le statut de sans-papier de Stéphane Tiki, l'ancien Premier ministre ne répond que sous l'angle de sa propre non-responsabilité :

Honnêtement je ne connais pas Stéphane Tiki, je n'ai jamais eu de relation avec lui, je ne connais pas son dossier et je ne suis pas président de l'UMP, donc je ne parle pas sur les sujets que je ne connais pas.

Même réaction du député Pierre Lellouche sur France inter :

Ça fait désordre mais vous comprendrez que je n'ai pas de commentaire à faire là-dessus. Je ne connais pas ce jeune homme, je l'ai croisé tout au bout de la table de la commission exécutive, je ne le connais pas !

Devant la presse parlementaire ce mercredi midi, Alain Juppé joue le même air :

Je ne connaissais pas le président ... - c'est bien ça ? - des jeunes UMP.

Sur Itélé, Gérald Darmanin, secrétaire général adjoint de l'UMP, dit tout ignorer de cette situation mais accepte d'en discuter :

J'ai appris comme vous hier soir qu'il avait choisi de démissionner, j'ai cru comprendre que s'il avait choisi de démissionner c'est qu'il n'était pas en règle. Il a une situation administrative très compliquée. (...) Je pense pas qu'on puisse être responsable politique, même président des jeunes, en ayant des soucis personnels aussi importants. (..) Je ne savais pas, non. Dans un parti politique on ne demande pas la carte d'identité.



La question de Stéphane Tiki c'est peut-être de savoir s'il est en règle complètement, y compris vis-à-vis du droit des étrangers.

Selon le Canard enchaîné, Stéphane Tiki ne dispose pas de titre de séjour. Le jeune homme a quant à lui indiqué sur son compte Facebook qu'il avait fait une "demande de naturalisation" pour obtenir, donc, la nationalité française, et qu'elle était toujours "en cours". Il ne précise pas s'il dispose de papiers en attendant cette naturalisation.

Selon la journaliste d'Europe 1 Aurélie Herbemont, le jeune homme a expliqué à la direction de l'UMP avoir fait sa demande de naturalisation il y a un an et demi et son visa aurait expiré entre temps.

C'est le cofondateur de la Droite forte, Geoffroy Didier, qui a incité Nicolas Sarkozy a nommer Stéphane Tiki à la tête des Jeunes pop' en décembre 2014. Il a donc pris sa défense sur Twitter :



BONUS TRACK

Après la diffusion de l'article du Canard enchaîné sur Stéphane Tiki, la présidente du MJS a indiqué avec ironie sur Twitter qu'il pouvait "compter sur les jeunes socialistes pour se battre pour sa régularisation". Une réaction qui ... indigne Gérald Darmanin. L'ancien porte-parole de Nicolas Sarkozy reproche à tort à la jeune femme de "surfer sur une information du journal Minute" :

[J'ai] un petit peu de dégout car la présidente des jeunes socialistes continue à surfer sur une information qui a été donnée par le journal d’extrême droite Minute, avant d’être reprise par le Canard enchaîné.  Donc je crois que les jeunes socialistes ont désormais des sources étonnantes.



Si Minute a bien évoqué la nationalité camerounaise de Stéphane Tiki il y a plus d'un mois, l'hebdomadaire d'extrême droite ne disposait pas d'information concernant son absence de titre de séjour. C'est bien le Canard enchaîné, repris par l'ensemble des médias, qui a diffusé l'information et informé Laura Slimani comme le reste des lecteurs de presse.

Edit 13h10 avec ajout déclaration Alain Juppé.

Du rab sur le Lab

PlusPlus