Jean-Luc Mélenchon reproche au "Monde" de l'avoir présenté "dans les mêmes positions d'orateur" qu'Adolf Hitler

Publié à 17h44, le 06 mai 2014 , Modifié à 18h55, le 08 mai 2014

Jean-Luc Mélenchon reproche au "Monde" de l'avoir présenté "dans les mêmes positions d'orateur" qu'Adolf Hitler
Jean-Luc Mélenchon © MaxPPP

POINT GODWIN – Jean-Luc Mélenchon vs. Le Monde, épisode 3. Mardi 6 mai sur Public Sénat, le cofondateur du Parti de gauche en remet une couche contre le quotidien du soir. Il reproche au journal de l’assimiler à Adolf Hitler. Ni plus, ni moins :

"

Je n’ai pas supporté d’être mis à la une du 'Monde' dans les mêmes positions d’orateur et une bande comme celle d’Adolf Hitler, je ne l’ai pas supporté.

"


Comme il l’avait déjà écrit lundi 5 mai sur son blog, Jean-Luc Mélenchon estime que Le Monde mène "une action permanente contre" lui :

"

Des photos diffamantes, insultantes, trente fois le même portrait de moi publié dans leurs différentes éditions, ça va. Donc 'Le  Monde' a une position politique, c’est un militant politique ce journal, donc il reçoit une réponse de militant.

"

En cause, notamment, cette une de M, le magazine du Mondedu 4 mai 2013. On y découvre 11 petites photos de Jean-Luc Mélenchon en plein meeting. Le visage de l’ancien candidat à l’élection présidentielle est tendu, ses traits sont graves ; le tribun vocifère.



Invité du Grand Journal de Canal+ lundi 5 mai, François Delapierre, secrétaire national du Parti de gauche, ressort lui-aussi cette une, affirmant qu’elle a été diffusée "en plein campagne présidentielle" [en mai 2013 en réalité, ndlr].



Il parle de "photos truquées" avant de présenter l’intérieur du magazine. Se côtoient deux photos de Jean-Luc Mélenchon, une en couleur et l’autre, identique, en noir et blanc. Commentaire de François Delapierre :

"

Même moi j’ai peur quand je regarde ça. 

"

Dimanche 4 mai, sur son blog, Jean-Luc Mélenchon avait écrit qu'aucun "des 'journalistes' de ces deux quotidiens [Le Monde et Libération] ne sont bienvenus dans [ses] meetings et déplacements tant qu’ils travaillent pour ces quotidiens !" "D’ailleurs, j’appelle mes amis à les surveiller de façon étroite et vigilante, à filmer leurs agissements, si possible, dès qu’ils les repèrent, qu’ils agissent à découvert ou qu’ils se cachent sous des faux noms", avait-il ajouté. 

Le Monde et Libérationse sont défendus, le premier dénonçant les "attaques inacceptables" de Jean-Luc Mélenchon, le second "une stratégie de victimisation". 

Mardi 6 mai, peu après l'annonce de la démission de plusieurs rédacteurs en chef du Monde, Jean-Luc Mélenchon a publié un nouveau billet de blog. Dans celui-ci, il met en exergue "la crise identitaire" que traverse le quotidien selon lui. Il ajoute : 

"

Par mesure de bienveillance et de compréhension pour les difficultés rencontrées par ces professionnels, j'accepte la présence éventuelle de journalistes du 'Monde' dans mes meetings et je renonce à faire filmer leurs agissements hostiles.

"

Visiblement, Libération peut se réjouir : ils ne vont pas suffisamment mal pour bénéficier de la même mansuétude que leurs confrères du Monde.

Du rab sur le Lab

PlusPlus