Jean-Luc Mélenchon publie un nouveau billet à charge contre "Le Monde", au lendemain de son attaque contre le quotidien

Publié à 20h06, le 05 mai 2014 , Modifié à 23h14, le 05 mai 2014

Jean-Luc Mélenchon publie un nouveau billet à charge contre "Le Monde", au lendemain de son attaque contre le quotidien
Jean-Luc Mélenchon © MaxPPP

DEUXIÈME EFFET KISS COOL – Au lendemain de son billet de blog à charge contre les journalistes en général, les quotidiens Le Monde et Libération en particulier, Jean-Luc Mélenchon récidive. Toujours sur son blog, toujours sur un ton accusatoire, l’ancien candidat à l’élection présidentielle attaque Le Monde, un journal qui d’après lui " tient une ligne éditoriale à charge contre le Front de Gauche en général et contre [lui] en particulier".

Le cofondateur du Parti de gauche n’y va pas par quatre chemins :

Le Monde me traite en ennemi depuis des mois. Son hostilité de principe m’honore quand j’observe la tendresse de ses publi-reportages permanents pour les Le Pen et les éditoriaux dessinés grossièrement anti-syndicalistes du pitoyable Plantu. Le Monde ne fait peur qu’à ceux qui le craignent. Ce n’est pas mon cas. Le Monde fait un choix militant. Il reçoit une réponse militante.

Cette "réponses militante", c’est ce rejet des journalistes du Monde et de Libération à ses meetings. C’est aussi la menace formulée par Jean-Luc Mélenchon, invitant ses "amis" à surveiller les journalistes "de façon étroite et vigilante, à filmer leurs agissements, si possible, dès qu’ils les repèrent, qu’ils agissent à découvert ou qu’ils se cachent sous des faux noms".

Au même moment de la publication de ce nouveau billet de blog, François Delapierre assure le service après-vente sur le plateau du Grand Journal de Canal+:

De manière générale, les médias fonctionnent comme la deuxième peau du système, c’est-à-dire ce qui vient affaiblir la contestation, la révolte, rendre les choses supportables. Et puis quand même, vous expliquez un peu toute la journée qu’il faut faire des sacrifices.

Et le secrétaire national du Parti de gauche de reprendre à son compte les arguments de Jean-Luc Mélenchon sur la "mise en scène de madame Le Pen comme étant le recours".

Peu avant, Le Monde a réagi. Par la voix de sa directrice, Natalie Nougayrède, le quotidien dénonce les "attaques inacceptables" de Jean-Luc Mélenchon.

Libération se défend également, déplorant "les propos de Jean-Luc Mélenchon". "Leur objectif n’est que trop évident : déclencher une polémique médiatique et politique dans la dernière ligne droite de sa campagne pour les élections européennesLibération ne participera pas à cette stratégie de victimisation dont l’ex-candidat à la présidentielle use de façon récurrente", écrit Matthieu Ecoiffier, chef du service politique du journal. 

Ce n'est pas la première fois que Jean-Luc Mélenchon mène ce genre d'attaques contre des journalistes. En février 2014, déjà sur son blog, il demandait à ses fidèles de "créer une ambiance contraire et méprisante" envers les journalistes.

 

Du rab sur le Lab

PlusPlus