L'ancienne ministre Michèle Delaunay souhaite instaurer des "zones à faible intensité sonore" pour les personnes âgées dans les restaurants

Publié à 17h34, le 16 juillet 2014 , Modifié à 20h51, le 16 juillet 2014

L'ancienne ministre Michèle Delaunay souhaite instaurer des "zones à faible intensité sonore" pour les personnes âgées dans les restaurants
Michèle Delaunay à l'Assemblée. © Christophe Petit Tesson/MAXPPP

Michèle Delaunay n'a pas abandonné son combat pour le bonheur des "âgés". Et ce même si elle a quitté son poste de ministre déléguée aux Personnes âgées. La députée socialiste continue d'oeuvrer en ce sens, et cela passe notamment par le dépôt d'un amendement au projet de loi sur l'adaptation de la société au vieillissement, visant à créer des zones de "basse densité sonore" dans les restaurants et les cafés, afin de ménager les oreilles de nos anciens.


Voilà comment Michèle Delaunay justifie sa volonté de mettre en place ces espaces réservés aux personnes âgées :


"

Cet amendement vise à encourager les restaurateurs et les cafetiers à définir des zones à 'faible intensité sonore', permettant aux âgés d’identifier les lieux susceptibles de les accueillir dans des conditions de confort auditif et favorisant les échanges conversationnels. On pourra engager des démarches qualité autour de critères comme le volume sonore de diffusion de musique (très faible niveau sonore voire absence de musique).

"

Selon Michèle Delaunay, "le bruit excessif peut devenir un motif de délaissement de certains lieux de vie" pour les personnes âgées. Son amendement, présenté en Commisson des affaires sociales, a finalement été rejeté ce mercredi 16 juillet. Mais l'ancienne ministre ne s'est pas démontée pour autant, lançant à ses collègues de la Commission la phrase suivante :


"

Je vous donne rendez-vous dans dix ans. Ceci existera dans tous les lieux publics qui distribueront de la musique.

"

Du rab sur le Lab

PlusPlus