Plusieurs députés UMP veulent obliger les élus de l'Assemblée à faire un stage en entreprise

Publié à 18h50, le 16 juillet 2014 , Modifié à 18h51, le 16 juillet 2014

Plusieurs députés UMP veulent obliger les élus de l'Assemblée à faire un stage en entreprise
Jean-Charles Taugourdeau à l'Assemblée © Thomas Padilla/MAXPPP

Le fameux stage en entreprise en classe de troisième est un peu léger. Et un député UMP veut que ça change, en tout cas pour ses petits collègues. Dans une proposition de résolution transmise aux services de l'Assemblée nationale, Jean-Charles Taugourdeau souhaite, avec 22 autres élus UMP et UDI comme Franck Riester ou Lionel Tardy, inscrire au règlement de l’Assemblée nationale l'obligation, pour tous les députés, de suivre un stage en entreprise lors de leur mandat.



10 jours d'immersion minimum dans une entreprise censés aider les députés français à comprendre mieux les problématiques du secteur privé. Jean-Charles Taugourdeau part d'un constat: seuls 10% des Parlementaires auraient "une expérience sérieuse en entreprise". L'idée de Jean-Charles Taugourdeau est de dédiaboliser les chefs d'entreprise dans l'hémicycle :



"

En effet, en assistant à une réunion d’investissement, à une réunion avec des partenaires sociaux, à une réunion d’embauche… etc. le député saisira incontestablement le véritable rôle que joue au quotidien un chef d’entreprise auprès de ses équipes.

"


Contacté par le Lab, Jean-Charles Taugourdeau assure avoir "froid dans le dos" lorsqu'il entend les députés parler des chefs d'entreprise et propose la formule suivante: une semaine en stage chez un artisan, une autre dans une PME, et la dernière dans une plus grande entreprise. Jean-Charles Taugourdeau n'a aucune idée du devenir de sa proposition mais assure que certains de ses collègues de gauche y sont favorables.

Du rab sur le Lab

PlusPlus