L'équipe de Valérie Trierweiler à l'Elysée se recase chez François Hollande

Publié à 18h56, le 27 février 2014 , Modifié à 19h22, le 27 février 2014

L'équipe de Valérie Trierweiler à l'Elysée se recase chez François Hollande
François Hollande et Valérie Trierweiler à l'Elysée, en septembre 2013 (photo MaxPPP)
Image Antoine Bayet


INFO LAB - La petite équipe qui, à l'Elysée, s'occupait de Valérie Trierweiler lorsqu'elle était la compagne de François Hollande, ainsi qu'une partie des gardes du corps qui veillaient sur sa sécurité, vont rester à la présidence de la République, en changeant d’affectation, et en rejoignant le cabinet de François Hollande, selon les informations du Lab d’Europe 1 recueillies auprès d’un proche du chef de l’Etat et confirmées par plusieurs sources, ce jeudi 27 février.

Dans le détail :

> Patrice Biancone, qui était le chef de cabinet de Valérie Trierweiler, et qui est monté en première ligne la défendre lorsqu'elle a été visée par des rumeurs malveillantes en janvier 2014, sera très prochainement nommé conseiller en charge des ONG au sein du cabinet de François Hollande.



(Patrice Biancone, ancien conseiller de Valérie Trierweiler, va intégrer le cabinet de François Hollande, photo MaxPPP)

> Carole Tep, qui était avait été recrutée par Carla Bruni comme chargée de mission, puis maintenue à son poste par Valérie Trierweiler, est à présent rattachée à la directrice de cabinet de François Hollande, Sylvie Hubac, avec comme mission les commémorations.

> Stéphane Ruet, responsable du pool des photographes de l’Elysée, qui est un proche de très longue date de Valérie Trierweiler dont il se présentait parfois comme le "chef de cabinet adjoint" - un poste qu’il n’occupait pas officiellement - a été nommé responsable de l'image du président. Le Mondeévoquait déjà ce point le 10 février, quelques jours après l’officialisation de la rupture entre Valérie Trierweiler et François Hollande.



(Stéphane Ruet, proche de Valérie Trierweiler, et nouveau conseiller image de François Hollande, photo MaxPPP)

> Enfin, deux des quatre gardes du corps de Valérie Trierweiler vont rester à l'Elysée, en devenant chargés de la sécurité rapprochée de François Hollande, au sein du GSPR, le groupe chargé de la sécurité du président de la République.

L'ensemble de ces réaffectations provoque certains sourires en coin. Ainsi, auprès du Lab, un proche de François Hollande n’hésite-t-il pas à parler de "l’autre deal secret de Valérie Trierweiler avec François Hollande".

Dans les faits, le chef de cabinet de Valérie Trierweiler et sa chargée de mission étaient des salariés de la présidence de la République via un contrat de cabinet ; il s'agit pour eux de réaffectations.

Le dernier point, concernant les gardes du corps de Valérie Trierweiler basculant au service de François Hollande, est celui qui surprend le plus, selon plusieurs sources sollicitées par le Lab.

Un bon connaisseur des couloirs de l’Elysée s'étonne ainsi :

Ils auront accès a la nouvelle sphère privée du président, ce qui pose d'évidentes questions de confidentialité.

(avec Paul Larrouturou)

Du rab sur le Lab

PlusPlus