L’eurodéputé FN Aymeric Chauprade en désaccord avec Marine Le Pen sur la compatibilité entre islam et République

Publié à 18h28, le 01 octobre 2014 , Modifié à 13h59, le 02 octobre 2014

L’eurodéputé FN Aymeric Chauprade en désaccord avec Marine Le Pen sur la compatibilité entre islam et République
Aymeric Chauprade. © Thomas Padilla/MAXPPP
Image Sébastien Tronche


Il est eurodéputé FN mais aussi conseiller spécial de Marine Le Pen aux affaires internationales. Pourtant, ils ont des divergences à en croire une interview accordée par Aymeric Chauprade au mensuel Causeur, que relaye l'AFP.

A la question "l'islam est-il compatible avec la République", la présidente du FN avait répondu "oui" dans un entretien à La Croix en février 2011. Lui estime que si "des musulmans sont assimilables", "l’islam ne l’est pas". Et d’ajouter :

L'islam s'est répandu très rapidement au détriment de toutes les vieilles civilisations, davantage par la terreur que par les victoires militaires. D'ailleurs, je ne connais pas d'islamologue qui distingue l'islam de l'islam politique (c'est-à-dire de l'islamisme!) car l'islam est politique par essence.

Pour Aymeric Chauprade, qui remet en cause "la version officielle" du 11 septembre, "l’Europe occidentale est en danger d’islamisation". Et ce "par la conjonction d'une immigration massive (phénomène quantitatif) et d'un réveil virulent de l'islam (phénomène qualitatif)", précise-t-il, assurant qu’il "faut être aveugle" pour ne pas voir ce mouvement.

Autre divergence avec la ligne officielle du FN, sur la déchéance de nationalité. Aymeric Chauprade souhaite qu’elle soit encore plus large que celle envisagée par le parti frontiste. Marine Le Pen a évoqué cette possibilité récemment pour les jihadistes. Elle l'avait dit en décembre 2011, la souhaitant seulement "dans les dix premières années après l'obtention de la nationalité". L’eurodéputé quant à lui "défend la possibilité de déchoir de leur nationalité un certain nombre de gens qui n'ont pas voulu entrer dans l'histoire française, c'est-à-dire adhérer aux fondamentaux de notre civilisation".

Du rab sur le Lab

PlusPlus