La réintégration de Maxence Buttey, l'élu converti à l'islam, a divisé le Front national

Publié à 12h14, le 14 novembre 2014 , Modifié à 12h20, le 14 novembre 2014

La réintégration de Maxence Buttey, l'élu converti à l'islam, a divisé le Front national
Profil Facebook de Maxence Buttey © Facebook

MAUVAISE IDÉE - Le 31 octobre, le Front national décidait de réintégrer Maxence Buttey, cet élu converti à l'islam et accusé d'avoir diffusé une vidéo prosélyte sur le Coran. Une décision qui n'a pas fait l'unanimité au Front national, raconte deux semaines plus tard Le Point dans un confidentiel.

Selon l'hebdomadaire, Marine Le Pen y était en effet opposée, tout comme Marion Maréchal-Le Pen. C'est Florian Philippot qui aurait convaincu la présidente du parti de mettre fin à la sanction, au motif que "s'il est exclu, tout le monde dira que le FN ne veut pas de musulmans dans ses rangs." Finalement, Maxence Buttey a écopé d'un simple "rappel à ses devoirs".

Le soir-même, il se rend sur le plateau du Grand journal de Canal + pour s'expliquer sur cette vidéo problématique. Selon Le Point, son intervention fait alors regretter à Marine Le Pen sa décision car le jeune élu y fait, à ses yeux, "de la publicité sur sa conversion".

De fait, Maxence Buttey, tout en regrettant d'avoir diffusé la vidéo en cause, rappelle en plateau tout l'intérêt de ce mini-film amateur intitulé Les mystères du Coran. Un extrait est même diffusé. L'élu prend également le temps d'expliquer les similitudes qu'il voit entre l'islam et le Front national, comme celle-ci :

"

Il y a des choses similaires, le FN est diabolisé dans la sphère médiatique (…) pour les musulmans c’est la même chose.

"


BONUS TRACK

Cet épisode a également marqué une division de plus entre Florian Philippot et Marion Maréchal-Le Pen, selon l'hebdomadaire. La benjamine de l'Assemblée regrette que "la ligne du parti penche vers Philippot". Un désaccord raconté également par Le Canard enchaîné le 12 novembre. On pouvait lire dans le palmipède :

"

Depuis des semaines, Florian Philippot est en conflit ouvert avec la jeune députée du Vaucluse, qui a participé à la Manif pour tous et fustige régulièrement, en bureau politique, le poids dans le parti des ex-chevènementistes.

"

Interrogé ce 14 novembre sur RTL sur d'éventuelles bisbilles, Marion Maréchal-Le Pen n'en a, sans surprise, reconnu aucune.

Du rab sur le Lab

PlusPlus