L'élu FN converti à l'islam écope d'un simple "rappel à ses devoirs" de la part du parti

Publié à 17h30, le 31 octobre 2014 , Modifié à 19h41, le 31 octobre 2014

L'élu FN converti à l'islam écope d'un simple "rappel à ses devoirs" de la part du parti
Maxence Buttey © MaxPPP

C'EST BON POUR CETTE FOIS - Il avait été temporairement suspendu par le Front national pour avoir partagé une vidéo jugée "prosélyte" par le parti. Maxence Buttey, jeune conseiller municipal frontiste de Noisy-Le-Grand (Seine-Saint-Denis) récemment converti à l'islam, s'en sortira finalement avec un simple "rappel à ses devoirs d'élu du Front national" de la part du bureau exécutif du parti. 

Cette instance, réunie en commission des conflits, a donc décidé de lever la suspension qui avait été infligée à l'élu de 22 ans. Dans un communiqué, le parti de Marine Le Pen explique que le bureau exécutif a "reçu" Maxence Buttey, vendredi 31 octobre :

"

Il a pu confirmer son engagement comme élu municipal du Front national à défendre les idées de son mouvement, notamment la lutte contre le communautarisme et la promotion de la laïcité.



Il lui a été signifié ainsi qu'à l'ensemble des protagonistes de ce dossier que l'envoi de vidéos à caractère religieux dans le cadre de fonctions militantes n’était pas acceptable.



En conséquence, après ce rappel des devoirs qui incombent à un élu du Front national, la commission a levé la suspension temporaire de Maxence Buttey dans le cadre de ses fonctions locales.

"

Invité du Grand Journal de Canal +, Maxence Buttey a précisé que Marine Le Pen était présente lors de ce bureau exécutif. Une réunion qui, selon lui, a servi a "remettre les point sur les i" après sa "maladresse" :

"

J'ai commis une maladresse en diffusant cette vidéo qui, on va dire, n'a pas fait l'unanimité. L'intérêt de mettre cette vidéo en avant, c'est que pour les gens aujourd'hui, quelqu'un qui se convertit, c'est rattaché tout de suite, avec l'actualité et surtout la géopolitique, au djihadisme. Je voulais montrer quelque chose d'iconoclaste. Il y a des éléments sur la science que peu de personnes connaissent.

"

Maxence Buttey avait envoyé aux cadres du bureau départemental du FN une vidéo "vantant l'aspect visionnaire du Coran" et retrouvée par Metronews. Intitulée "Les miracles du Coran", elle affirme recenser les découvertes scientifiques déjà inscrites dans le livre sacré il y a plus de 1400 ans.

"Prosélytisme", avait donc conclu le parti. Samedi 25 octobre, le nouveau directeur du Front national de la jeunesse (FNJ) Gaëtan Dussausaye expliquait en ces termes la suspension temporaire de Maxence Buttey :

"

La conversion de Monsieur Buttey n'est absolument pas un problème. Par contre ce qui nous pose problème [...], c'est le fait qu'il y avait une action de prosélytisme au sein de la fédération du Front national du 93. [...] Nous avons su qu’apparemment il partageait des vidéos dans l'optique de convaincre tout son entourage, les adhérents.

"

Sur son compte Facebook (qui n'est plus public), Maxence Buttey s'était défendu de tout prosélytisme et avait refusé de commenter la sanction du parti à son encontre. Dans les colonnes du Parisien, qui révélait l'affaire le week-end dernier, il expliquait néanmoins qu'il voyait des similitudes entre le programme du FN et l'islam :

"

Les deux sont diabolisés et très éloignés de l'image que les médias en donnent. Comme l'islam, le FN défend le plus faible. Le parti dénonce les taux d'intérêt exorbitants de la dette de notre pays. Et l'islam est contre la pratique de l'usure.

"

Le vice-président du parti, Florian Philippot, avait alors indiqué que l'exclusion définitive du parti était une possibilité si cet acte de prosélytisme était "avéré". Dimanche 26 octobre, un cadre du FN de Seine-Saint-Denis avait affirmé que Maxence Buttey devait "faire un choix entre le FN et sa religion."

Et décidément, le Front national a quelques petits soucis avec ses élus en ce moment. Le 29 octobre, on apprenait en effet que le parti avait convoqué un autre de ses membres, cette fois-ci pour avoir affiché son soutien à un collectif d’associations gays.

[Edit 19h40 : ajout des déclarations de Maxence Buttey au Grand Journal]

Du rab sur le Lab

PlusPlus