Le MRC de Jean-Pierre Chevènement demande aux Français de s’abstenir lors des élections européennes

Publié à 17h26, le 02 mai 2014 , Modifié à 18h05, le 02 mai 2014

Le MRC de Jean-Pierre Chevènement demande aux Français de s’abstenir lors des élections européennes
Jean-Luc Laurent et Jean-Pierre Chevènement, en 2010 © MaxPPP

PROFITEZ DE VOTRE DIMANCHE - Les européennes, ça se fera sans eux. Dans un communiqué publié vendredi 2 avril, Jean-Luc Laurent, président du Mouvement Républicain et Citoyen (MRC), le parti fondé par Jean-Pierre Chevènement, "appelle les citoyens à boycotter [les élections européennes] en s’abstenant de voter le 25 mai".

Le député du Val-de-Marne dénonce "un scrutin dérisoire" :

"

Tous les cinq ans revient la même campagne de communication pour 'vendre' aux citoyens ce Parlement sans peuple. Cette année, c’est le simulacre de débat européen entre les eurocrates interchangeables Schulz et Juncker qui doit déplacer les foules…

"

Dans l’esprit du président du MRC, "cette élection est devenue totalement incompréhensible depuis la suppression de la circonscription unique nationale en 2004 au profit d’inter-régions ne correspondant à rien". Et le député de fustiger l’attitude des grands partis "qui utilisent ce scrutin comme une opération de ressources humaines".

Appeler à l’abstention, voilà qui a de quoi surprendre de la part d’un mouvement politique. Jean-Luc Laurent de défend pourtant de tout geste antirépublicain - ce qui serait mal venu vu le nom de son parti – expliquant que le Parlement européen n’a de toute façon pas de réels pouvoirs :

"

Notre appel au boycott est un 'non' républicain de résistance. Le MRC a deux convictions: il est impératif de réorienter radicalement la construction européenne mais cela ne se passera pas au Parlement européen. Le passage d’un euro monnaie-unique à un euro monnaie commune ne se fera pas au Parlement mais au Conseil.

"

Jean-Luc Laurent va même jusqu’à conseiller aux Français de profiter de leur dimanche 25 mai  en le consacrant "à leurs proches et aux activités qui leur sont chères" plutôt que d’aller perdre leur temps dans un bureau de vote.

Cet appel à l'abstention est une évolution par rapport aux dernières élections européennes. En 2009, le mouvement encore présidé par Jean-Pierre Chevènement préconisait "un vote blanc ou nul à ces élections européennes". 

Du rab sur le Lab

PlusPlus