Le coup du rideau : des députés UMP s'invitent au dernier moment pour voter contre la modulation des allocations familiales

Publié à 13h23, le 26 novembre 2014 , Modifié à 15h45, le 26 novembre 2014

Le coup du rideau : des députés UMP s'invitent au dernier moment pour voter contre la modulation des allocations familiales

FAIL - L'Assemblée nationale a été hier soir le théâtre d'un coup de bluff de la droite. Des élus UMP ont voulu empêcher, sur le fil, le vote de la modulation des allocations familiales en créant le surnombre. Un stratagème qui se doit d'être minutieusement préparé.

Cette modulation a été supprimée par le Sénat le 16 novembre dernier. En début de semaine, l'Assemblée nationale examine le texte du PLFSS en deuxième lecture. Les députés de droite défendent un amendement en faveur des allocs pour tous.

Alors que Martine Pinville, députée SRC de la 1ere circonscription de la Charente rappelle la position défavorable de la commission et du Gouvernement, juste avant le vote de cet amendement, une grappe de députés UMP surgit du grand rideau rouge au pied de l'hémicycle. Bronca du groupe SRC qui se met à huer copieusement ces invités de dernière minute. Revivez le "coup de Trafalgar" des députés UMP isolé par le Lab.


Sous les huées persistantes le vote électronique est lancé. Résultat : 128 votants, 128 voix exprimées. 64 voix pour, 64 voix contre. Match nul mais défaite cinglante de l'UMP : l'amendement n°153 n'est pas adopté puisque la majorité absolue nécessaire de 65 voix n'est pas atteinte. Les députés UMP ont raté leur coup. Le groupe SRC applaudit et s'esclaffe comme un seul homme.

Olivier Veran, député PS de l'Isère et rapporteur de la commission des affaires sociales pour l'assurance maladie insiste. Il s'est fendu d'un tweet garni de smileys hilares pour moquer la déconfiture de l'opposition.



[BONUS TRACK] La pique de Bruno Le Roux

L'échec de la manoeuvre a ravi Bruno Le Roux qui a rappelé la finesse de sa famille politique lorsqu'elle avait elle-même tenté ce coup de poker en 2009 pour s'opposer à la "loi Hadopi" Dans un hémicycle désert, une dizaine de députés socialistes est entrée par surprise et a empêché le vote de la loi par 21 voix contre 15.

"

Le coup du rideau, c’est nous ! Nous réussissons nos manœuvres, nous au moins !

"

EDIT : La "fierté" de François Fillon, présent dans le cortège comme le souligne la députée PS Clotilde Valter sur Twitter :

Puis sa riposte adressée aux socialistes :

Du rab sur le Lab

PlusPlus