Un futur conseiller régional d’Île-de-France envoie un SMS à son prédécesseur : vous démissionnez quand ?

Publié à 17h20, le 01 juillet 2014 , Modifié à 07h02, le 02 juillet 2014

Un futur conseiller régional d’Île-de-France envoie un SMS à son prédécesseur : vous démissionnez quand ?
Patrice Bessac © MaxPPP

SIMPLE COMME UN TEXTO – Nicolas Voisin s’impatiente. Professeur d’histoire et de français à Montreuil, il doit prochainement devenir conseiller régional d’Île-de-France. Prochainement, parce que sa nomination est suspendue à la démission de Patrice Bessac, actuel conseiller régional et nouveau maire PCF de Montreuil, élu en mars. Mais cette démission, promise par l’élu durant la campagne des municipales au nom du non-cumul des mandats, tarde à venir. Alors Nicolas Voisin attend.

Sauf que, trois mois après les municipales, ça commence à bien faire. Comme l’a repéré Le Parisien (article payant), Nicolas Voisin a posté sur son blog un message où il fait part de son étonnement - son agacement même - à voir Patrice Bessac toujours siéger au conseil régional. Il écrit :

"

Bigre ! Ça fait quand même cent jours qu'il est élu... Et les belles promesses, alors ?... Et les grands principes ? J'ai vu que ça a été plus vite de l'autre côté du périphérique : Anne Hidalgo, dans une situation comparable, a déjà été remplacée !

"

Nicolas Voisin ne se contente pas d’un message sur son blog. Il a également envoyé un SMS à Philippe Bessac pour lui demander "à quelle date" il démissionnera. Un texto qu’il diffuse lui-même :



Pourquoi Patrice Bessac n’a-t-il pas encore démissionné ? À en croire Le Parisien, le conseiller régional voudrait régler les affaires courantes, "des dossiers sans doute plus longs à gérer que prévus", avant de quitter ses fonctions. En attendant, Nicolas Voisin peine à s’organiser, partagé entre son poste d’enseignant et sa future tâche d’élu. "Et comment je fais, moi, cet été, pour préparer correctement la prise de fonction ?", demande-t-il. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus