Info Lab : Alain Lamassoure prépare l'exclusion de Jérôme Lavrilleux du groupe conservateur au Parlement européen

Publié à 16h32, le 01 juillet 2014 , Modifié à 17h41, le 01 juillet 2014

Info Lab : Alain Lamassoure prépare l'exclusion de Jérôme Lavrilleux du groupe conservateur au Parlement européen
Maxppp.

Jérôme Lavrilleux, vilain petit canard du Parlement européen ? Si la procédure engagée par l'UMP suit son cours, il devra en tout cas trouver un nouveau groupe à Strasbourg. Ou siéger seul, parmi les non-inscrits, comme Marine Le Pen et les autres. Le Parti populaire européen exclura Jérôme Lavrilleux si l'UMP parvient, comme le souhaite le triumvirat, à exclure l'ancien directeur de cabinet de Jean-François Copé.


Le patron de la droite française, Alain Lamassoure, à Bruxelles et Strasbourg, a en effet adressé une lettre à Manfred Weber, le nouveau président du groupe PPE (Parti populaire européen) à Strasbourg, pour l'informer de la future exclusion de l'ancien bras droit de Jean-François Copé. Pour l'instant *seulement* suspendu de son parti l'UMP, Jérôme Lavrilleux verra son avenir au sein du parti se sceller lors du bureau politique ce mardi 1er juillet. Le Parlement européen, lui, agira en conséquence.



Contacté par le Lab, Alain Lamassoure assure que c'est en interne, et seulement en interne que cette lettre a vocation à être consultée. Mais en confirme l'existence. Le député européen assure que c'est à titre préventif que cette lettre a été adressée au patron des conservateurs européens "en attendant la notification officielle qui devrait intervenir mercredi", le 2 juillet. 


Voilà ce que déclare Alain Lamassoure au Lab :


"

Je souhaite que les procédures soient respectées et selon les procédures et le statut du parti populaire européen, que quelqu'un qui n'est plus membre d'un parti constitutaire, n'est plus membre du PPE.

"

Alain Lamassoure confirme également que Jérôme Lavrilleux risque de se retrouver aux côtés des non-inscrits, comme Marine Le Pen :


"

Si l'exclusion est la solution retenue, il pourra soit aller dans un autre groupe soit siéger chez les non-inscrits.

"

Alain Lamassoure, en préparant l'exclusion de Jérôme Lavrilleux, répond-il à une demande de François Fillon, comme il se murmure ces derniers jours au Parlement ? Non, promet-il :


"

Je ne suis pas dans la lutte des clans, je ne prends mes instructions auprès de personne. 

"

Selon les informations du Lab, plusieurs députés européens se sont pourtant émus de cette initiative personnelle de la part d'Alain Lamassoure, sans consultation préalable. Plusieurs députés européens comme Sylvie Goulard du Modem ont dores et déjà appelé Jérôme Lavrilleux à la démission de son mandat de député européen. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus