Le patron des radicaux de gauche "accuse les Verts d'obscurantisme"

Publié à 07h46, le 26 février 2014 , Modifié à 09h47, le 26 février 2014

Le patron des radicaux de gauche "accuse les Verts d'obscurantisme"
(Maxppp)

Les écologistes dans l'oeil du cyclone. Après la droite et une partie des socialistes, c'est Jean-Michel Baylet, président du Parti radical de gauche qui cogne Europe Ecologie - Les Verts.

Dans un entretien au Figaro, le patron du PRG tance ses partenaires du gouvernement et parle "d'obscurantisme" :

Je les accuse d'obscurantisme. Sur un certain nombre de sujets dont dépendent l'avenir et l'indépendance de la France, il y a beaucoup à dire.

En cause ? Le nucléaire et le gaz de schiste.

Deux exemples: je ne suis pas personnellement un fanatique du nucléaire, mais nous avons là une industrie de pointe aujourd'hui indispensable à l'approvisionnement énergétique de notre pays. (....)

Autre exemple: le gaz de schiste. Certes, la technologie de la fracturation hydraulique est inacceptable, car elle cause des dommages importants à l'environnement. Mais si on s'oppose à toute recherche et à toute expérimentation comme le font les Verts, la France risque de prendre un retard considérable en la matière.

"Je pense qu'il est temps de mettre les Verts devant leurs obligations", juge Jean-Michel Baylet qui "s'interroge sur leur présence dans la majorité". Pourtant, son parti est membre du même gouvernement, avec la présence de Sylvia Pinel et Anne-Marie Escoffier dans l'exécutif.

Du rab sur le Lab

PlusPlus