Les conditions de Rachida Dati pour soutenir Nicolas Sarkozy

Publié à 13h27, le 17 septembre 2014 , Modifié à 13h43, le 17 septembre 2014

Les conditions de Rachida Dati pour soutenir Nicolas Sarkozy
© Reuters

Sarkozyste, mais pas à tout prix. Rachida Dati a publié ce 17 septembre dans Le Figaro, une tribune consacrée au retour imminent de Nicolas Sarkozy. Et l'ancienne ministre de la justice pose ses conditions. A sa manière, la maire UMP du 7e arrondissement de Paris réclame un moratoire de la part de Nicolas Sarkozy. Moratoire de son bilan, mais surtout de sa campagne présidentielle de 2012 :

"

Il y a eu des erreurs, notamment au moment de la campagne de 2012, où l'affirmation de notre identité a pu être perçue comme un facteur de divisions, ou interprétée comme une 'droitisation'.

"

Cette défaite de 2012 ne serait pas à imputer à Nicolas Sarkozy seulement. Non, selon Rachida Dati, l'ancien président a surtout manqué de soutiens dans sa propre famille :

"

Certains ténors de droite ne croyaient pas en la victoire de Nicolas Sarkozy, tout en feignant le contraire. Espéraient-il sa défaite? Y ont-ils contribué?

"

Mais à qui pense-t-elle ? François Fillon ? Brice Hortefeux ? On sait toute la détestation qu'elle porte à ces deux-là. Pour donner officiellement son soutien à Nicolas Sarkozy, Rachida Dati a notamment une exigence: un contact direct avec les Français...

"

 Il devra renouveler avec des élus locaux, méritants, ancrés dans le quotidien des Français, plutôt que de s'appuyer sur des professionnels de la politique, aux investitures reçues en héritage, par cooptation, ou parce qu'ils appartiennent aux bons réseaux.

"

Du rab sur le Lab

PlusPlus