Les mercis de Jean-Christophe Cambadélis

Publié à 09h42, le 16 avril 2014 , Modifié à 09h42, le 16 avril 2014

Les mercis de Jean-Christophe Cambadélis
Les mercis de Jean-Christophe Cambadélis (capture d'écran)

Jean-Christophe Cambadélis a accédé, mardi 15 avril, à la tête du Parti socialiste, dont il est devenu le premier secrétaire par intérim, récoltant les félicitations d'usage. 

Résultat, ce mercredi, le député de Paris envoie, à la pelle, des "mercis" pour ces félicitations, depuis son compte twitter.

Vous êtes prêts ? Attention, c'est un peu répétitif : 


On suggère à Jean-Christophe Cambadélis de lire ce petit paragraphe issu de la définition du flood sur wikipédia : 

"

Par extension, on utilise aussi le terme flood pour désigner une quantité importante de messages inutiles envoyés par une même personne (ou répétés par d'autres par la suite) sur une liste de diffusion ou un forum sur Internet.

"

> Dans les usages, un "merci" général pouvait largement suffire à ne pas pas paraître ingrat ni malotru.

> D'autant qu'en prenant bien soin de faire débuter chacun de ses messages de remerciements par un "." précédant le nom des utilisateurs auxquels il s'adresse, le nouveau premier secrétaire empêche Twitter d'appliquer un filtre qui aurait été pourtant bien utile, consistant à n'afficher le message qu'auprès des utilisateurs de Twitter abonnés au compte de Jean-Christophe Cambadélis ET de l'utilisateur remercié.

Pas besoin de nous remercier pour le #tuto, Jean-Christophe.

Du rab sur le Lab

PlusPlus