Manif pro-Gaza : Bruno Le Maire fustige la présence de Manuel Valls sur le Tour de France lors des débordements

Publié à 12h27, le 21 juillet 2014 , Modifié à 13h00, le 21 juillet 2014

Manif pro-Gaza : Bruno Le Maire fustige la présence de Manuel Valls sur le Tour de France lors des débordements
Bruno Le Maire sur Europe 1 le 21 juillet 2014 © Europe 1

Invité sur Europe 1 ce lundi 21 juillet, Bruno Le Maire est visiblement nostalgique de l’époque où Manuel Valls était ministre de l’Intérieur, partout, tout le temps. Le candidat à la présidence de l’UMP s’en prend au “jour de vacances” du Premier ministre sur la caravane du tour de France. Pour lui, Manuel Valls aurait été plus à sa place à Barbès, lors des débordements en marge des manifestations pro-palestiniennes.

"

Moi j’aurais préféré voir monsieur Valls, tant qu’à être dans un véhicule, dans un car de CRS, aux côtés de ceux qui garantissent la sécurité des Français, plutôt que sur la caravane du Tour de France.

"

Si Manuel Valls était en train de commémorer le 72e anniversaire de la rafle du Vel d’Hiv pendant les émeutes de Sarcelles le dimanche, Bruno Le Maire lui reproche d’avoir préféré l’air de la montagne, le jour de la manifestation à Barbès le samedi.

"

Sur le tour de France. Il a dit, je le cite, “C’est un jour un peu de vacances.” Voilà la réponse de Monsieur Valls pendant les émeutes qui ont enflammé Paris et Sarcelles.



Est-ce que Monsieur Valls était à sa place sur le Tour de France le jour de ces manifestations qu’il avait demandé d’interdire ? Non. A-t-il été à la hauteur de ses responsabilités ? Non. A-t-il garanti la sécurité des Français ? Non.

"


En campagne depuis plusieurs semaines pour la présidence de l'UMP, Bruno Le Maire pourra néanmoins suivre les conseils du premier Ministre, prodigués lors de son interview à Gérard Holtz:

"

Il faut regarder le Tour pour retrouver de l’optimisme.

"

[EDIT 12H50]

Le sermon de Bruno Le Maire n'a pas plu du tout à Jean-Jacques Urovas. Il a réagi sur Twitter en dénonçant "l'usage de la médiocrité" de la part du candidat à la présidence de l'UMP. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus