Marine Le Pen demande la dissolution de l'Assemblée nationale

Publié à 20h36, le 25 mai 2014 , Modifié à 06h54, le 26 mai 2014

Marine Le Pen demande la dissolution de l'Assemblée nationale
Marine Le Pen. © BFMTV
Image Paul Larrouturou


Réagissant dans une courte allocution au très très gros carton de son parti, Marine Le Pen demande à François Hollande de "prendre les dispositions qui s'imposent".

Prenant la parole devant des affiches où l'on pouvait lire "Front National, premier parti de France", la présidente du Front National "remercie les Français" d'avoir placé le FN largement en tête, estime que "le peuple souverain a parlé" et lance :

Le président de la République doit à présent prendre les dispositions qui s'imposent pour que l'Assemblée devienne nationale, représentative du peuple et à même de mener la politique d'indépendance que le peuple a choisi ce soir.

Précisant sa pensée quelques secondes plus tard sur France 2, Marine Le Pen pense que François Hollande "doit se préparer à des élections qui seront encore plus difficiles que celles-là" :

Que peut faire d'autre le président de la République face à un désaveu aussi lourd. Que peut-il faire à part en revenir au peuple ?

La France doit arrêter de donner des leçons de démocratie à la terre entière.

Affaire Cahuzac, Manif pour tous, municipales, européennes ... cela fait en réalité un an que le Front national en appelle à la dissolution de l'Assemblée nationale.

Selon les sondages sorties des urnes, le parti d'extrême droite de Marine Le Pen obtient environ 25% des suffrages, l'UMP plafonne à environ 21% et le PS est autour de 14%. L'un des plus mauvais scores de son histoire.

Du rab sur le Lab

PlusPlus