Michèle Sabban estime que ceux qui parlent de son logement social font le jeu du FN

Publié à 18h44, le 20 juin 2014 , Modifié à 18h44, le 20 juin 2014

Michèle Sabban estime que ceux qui parlent de son logement social font le jeu du FN
Michèle Sabban. © Maxppp.
Image Sébastien Tronche


Vice-présidente socialiste de la région Ile-de-France, Michèle Sabban a vu fleurir cette semaine de nombreux articles l’accusant d’occuper un logement social. Ce vendredi 20 juin, via un communiqué, l’élue se défend. Et accuse à son tour les médias de faire le jeu de l’extrême droite en parlant de son logement social.

Ainsi écrit-elle :

Je considère donc aujourd’hui que les attaques dont je fais l’objet sont totalement infondées, injustes et cherchant à me nuire. Que savent-ils de ma situation et comment s’en emparent-ils pour espérer de l’audience ? Avec de telles pratiques, l’audience de demain se retrouvera dans les urnes avec un Front national encore plus présent, encore plus puissant.

Tenant à "apporter plusieurs précisions utiles", Michèle Sabban explique qu’elle n’a pas souhaité réagir "plus tôt afin de ne pas entraver le débat qui a eu lieu ce matin dans l’hémicycle régional".

Ce 20 juin, en effet, le groupe UMP à la région Ile-de-France a appelé la région présidée par le socialiste Jean-Paul Huchon à faire la "transparence" sur les élus habitant en logements sociaux, affirmant que plus aucun conseiller régional UMP n'en bénéficiait.

"Je crois qu'il est nécessaire aujourd'hui d'établir une charte de déontologie à l'échelle de la région Ile-de-France, comme la Ville de Paris le fait, c'est-à-dire une attestation sur l'honneur de l'ensemble des conseillers régionaux, en leur demandant s'ils bénéficient d'un logement social ou d'un logement aidé, et à quel titre", a affirmé en séance plénière Pierre-Yves Bournazel, à l'occasion de l'examen du rapport de la mission d'information et d'évaluation sur les logements de la région Ile-de-France qu'il a présidée.

Revenant sur les faits qui l’ont amené à postuler puis occuper un logement social, Michèle Sabban assure qu’aujourd’hui, sa situation "est en tout point conforme à la réglementation en vigueur".

A LIRE SUR LE LAB :

>> Jean-Vincent Placé prend sa revanche sur Michèle Sabban en relayant sur Twitter tous les articles évoquant son logement social 

Du rab sur le Lab

PlusPlus