Municipales : Jean-Marie Le Pen fustige les 80 candidatures d’européens sur des listes FN

Publié à 10h21, le 19 mars 2014 , Modifié à 10h34, le 19 mars 2014

Municipales : Jean-Marie Le Pen fustige les 80 candidatures d’européens sur des listes FN

Eurosceptique jusqu’au bout des ongles, Jean-Marie Le Pen ne cautionne pas les quelques 80 candidatures d’européens sur des listes Front national pour les élections municipales. Dont deux Roumains et une Bulgare. Un procédé légal, puisque les étrangers communautaires peuvent voter, et se présenter, aux scrutins locaux mais que Jean-Marie Le Pen juge "en contradiction" avec l’idéologie du FN.

Invité de BFM TV, ce mercredi 19 mars, le président d’honneur du parti d’extrême droite et père de Marine Le Pen peste ainsi contre ces candidatures et ceux qui ont "fait ces listes" :

Les gens qui ont fait ces listes sont en contradiction avec la doctrine du mouvement qui, il est vrai, ne souhaite pas élargir le droit de vote en France aux étrangers, mêmes Européens bien sûr.

Voici la vidéo :

Jean-Marie Le Pen affirme également que s’il avait été candidat, il n’aurait en aucun cas suivi ce mouvement :

 

Moi personnellement, je n’aurais pas pris d’étrangers sur ma liste parce que je suis eurosceptique depuis longtemps.

"Même en 1957, j’ai voté contre le traité de Rome", rappelle-t-il pour démontrer son aversion de la construction européenne.

Du rab sur le Lab

PlusPlus