Municipales : à Béziers, le PS accuse l’UMP d’utiliser un faux document de la Licra appelant à voter pour Elie Aboud

Publié à 09h00, le 27 mars 2014 , Modifié à 08h01, le 28 mars 2014

Municipales : à Béziers, le PS accuse l’UMP d’utiliser un faux document de la Licra appelant à voter pour Elie Aboud

A Béziers, la liste menée par Robert Ménard et soutenue par le FN est favorite pour l’emporter au second tour des élections municipales, dimanche 30 mars. Un second tour sous forme de triangulaire puisque le candidat socialiste, Jean-Michel du Plaa a refusé de se retirer en faveur du candidat UMP, le député Elie Aboud.

Le candidat socialiste dénonce dans un communiqué "une manipulation de dernière minute", captures d’écran à l’appui. Sur la page Facebook du sénateur-maire UMP sortant, Raymond Couderc, figure un document, publié par son compte, de la Licra (La Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme) appelant à voter pour le candidat UMP au second tour, Elie Aboud, afin de contrer le Front national.

Or, comme le précise le communiqué du socialiste, "en aucun cas, la LICRA ne désigne un candidat en faveur duquel il faudrait se prononcer", estimant toutefois que "la bonne foi" du maire "a certainement été abusée" et dénonçant ce "faux grossier laissant entendre que la LICRA appelait à voter Elie Aboud".

Interrogé par le correspondant d’Europe 1 à Toulouse, Alain Jakubowicz, le président de la Licra, confirme que "ce document à en-tête de la Licra est un faux". D'après lui, c'est un montage inspiré du communiqué national de la Licra, reprenant et détournant des bribes de phrases qui indiquaient que "pas une voix ne devait manquer au candidats républicains", et non à Elie Aboud spécifiquement.

"En aucune façon n'a été précisé une ville ou un nom", ajoute-t-il, se réservant le droit de porter plainte à l’issue des élections contre le ou les auteurs de ce faux document.

[Edit 28 mars] Sauf que ce document n'est pas un faux. Mais un document de la Licra locale, non soutenue par l'entité nationale. "Ma première position a été évidemment de dire que ce document était un faux. J’ai la douleur de dire désormais qu’il est vrai. Je vous laisse imaginer ma colère que j’ai du mal à contenir en vous le confiant", explique Alain Jakubowicz à La Marseillaise

Le 23 mars, lors du premier tour à Béziers, Robert Ménard, le candidat soutenu par le FN, est arrivé en tête avec 44,88 % des suffrages, devant l'UMP Elie Aboud (30,17%) et le socialiste Jean-Michel Du Plaa (18,65%).

Sébastien Tronche et Benjamin Peter.

Du rab sur le Lab

PlusPlus