Nicolas Sarkozy s'inspire de François Hollande pour faire des économies sur les dosettes de café à l'UMP

Publié à 07h31, le 22 janvier 2015 , Modifié à 17h31, le 22 janvier 2015

Nicolas Sarkozy s'inspire de François Hollande pour faire des économies sur les dosettes de café à l'UMP
Nicolas Sarkozy © KENZO TRIBOUILLARD / AFP

Il n'y a pas de petites économies. Surtout à l'UMP, parti légèrement endetté – 74,5 millions d'euros fin juin 2014. Le président du parti a donc décidé de rogner sur tout, y compris les petits plaisirs du quotidien.

Selon L'Obs de ce jeudi 22 janvier, Nicolas Sarkozy a en effet choisi de… supprimer les dosettes de café de tous les bureaux de l'UMP. Tous, sauf du sien.

Les autres membres du parti sont au régime sec : de l'eau de source au lieu de l'eau minérale. Et c'est désormais avec leur propre argent que les militants reçus en rendez-vous rue de Vaugirad, au siège de l'UMP, doivent payer leur café et leur croissant.

Bigre ! Ca ne rigole pas à l'UMP. À tel point qu'on se croirait à l'Élysée. Car oui, pour faire ces économies, Nicolas Sarkozy s'inspire de ce qu'a fait François Hollande au palais présidentiel. Il va même un peu plus loin.

En août dernier, le Monde nous apprenait que le chef de l'État voulait tout savoir de la vie du palais et donnait son avis sur tout. Jusqu'au prix des capsules de café. François Hollande avait même demandé à ce que l’on consomme moins de bouteilles d’eau ou de jus de fruits à l’occasion des réunions. Il avait également préconisé l’achat de capsules de café moins onéreuses.

Fin décembre 2014, le Monde révélait que deux figures du sarkozysme étaient touchées par les mesures de rigueur imposées par Nicolas Sarkozy : Rachida Dati et Nadine Morano. Le forfait téléphonique de l’ancienne garde des Sceaux, estimé à 10.000 euros par an, avait été coupé. Quant à l'ancienne ministre chargée de l'Apprentissage, elle s'était vu supprimer son abonnement à l'AFP. Enfin "modifié" plutôt, comme Nadine Morano avait tenu à le préciser. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus