Nouvelle provocation de Jacques Bompard qui dénonce "l'inégalité femmes-hommes dans la politique d'incarcération"

Publié à 11h03, le 13 mars 2014 , Modifié à 11h11, le 13 mars 2014

Nouvelle provocation de Jacques Bompard qui dénonce "l'inégalité femmes-hommes dans la politique d'incarcération"
Jacques Bompard, député-maire d'Orange (Maxppp)

TROLL - Jacques Bompard a une marotte : railler la politique d'égalité entre les femmes et les hommes voulue par le gouvernement, et plus particulièrement sa ministre des Droits des femmes Najat Vallaud-Belkacem. Pour cela, il rédige régulièrement des amendements abordant cette question, toujours avec des "raisonnements par l'absurde", s'est-il déjà plu à expliquer au Lab.

Nouvelle provocation du député Ligue du Sud d'Orange, un parti proche du Front national, le 11 mars. Comme l'a relevé le Canard enchaîné, Jacques Bompard a "attiré l'attention de Madame la ministre des Droits des femmes" dans une question écrite sur le "non-respect du principe de parité et d'égalité femmes-hommes dans la politique d'incarcération". Son problème ? Il y a plus d'hommes incarcérés que de femmes.

"

Selon les statistiques du 1er février 2014, les établissements pénitentiaires accueilleraient 65 606 hommes, tandis qu'il n'y aurait que 2 214 femmes. Une telle inégalité femmes-hommes est inacceptable.

"

Jacques Bompard conclut cette très courte question écrite en demandant à la ministre "ce qu'elle compte faire pour que la parité soit rétablie dans les établissements pénitentiaires".

Fin janvier, le député avait déjà utilisé le même procédé pour s'opposer au projet de loi sur l'égalité femme-homme arrivé à l'Assemblée. Dans un amendement, il avait ainsi proposé d'autoriser les hommes à avorter pour respecter ce "principe d'égalité femme-homme".

Sur un autre thème, lors du débat sur le mariage pour tous, il avait également proposé par un amendement d'ouvrir le mariage "à plusieurs personnes".

Du rab sur le Lab

PlusPlus