Où l'on apprend que François Hollande s'occupe de tout à l'Elysée, et même du prix des capsules de café

Publié à 19h07, le 04 août 2014 , Modifié à 19h07, le 04 août 2014

Où l'on apprend que François Hollande s'occupe de tout à l'Elysée, et même du prix des capsules de café
En mars 2012 © Reuters

WHAT ELSE ? - Instructive, très instructive lecture du Monde de ce 5 août. Dans un article intitulé "la tentation permanente du micro-management", on apprend que François Hollande a le sens du contrôle très, très poussé à l'Elysée. Le chef de l'Etat veut tout savoir de la vie du palais, donne son avis sur tout. Jusqu'au prix des capsules de café.



Voilà ce que raconte notamment le Monde :



"

Le 'paradoxe', parfois, semble tourner à l’obsession. Comme lorsque le chef de l'Etat regarde de près la liste des invités à chaque cérémonie officielle à l’Elysée. Demande à ce que l’on consomme moins de bouteilles d’eau ou de jus de fruits à l’occasion des réunions et préconise l’achat de capsules de café moins onéreuses

"


Un sens du détail qui tiendrait, selon un ancien collaborateur de François Hollande, à la personnalité même du président :



"

Tu ne peux déléguer des sujets que si tu fais confiance à quelqu’un. Or Hollande n’a confiance qu’en lui-même. Donc il se sent obligé de régler lui-même tous les petits détails.

"


Un sens du détail qui en agacerait certains à l'Elysée. Un conseiller du président préfère, lui, parler poliment de "paradoxe" :



"

C’est le paradoxe Hollande, appuie un conseiller. Alors que les événements lui passent au-dessus, il se sent complètement concerné par chaque micro-détail de chaque micro-élection partielle ou de chaque petit bout de négociation sociale.

"

Du rab sur le Lab

PlusPlus